Culture
20:00 2 octobre 2018

Enseignant le jour, humoriste la nuit

DIVERTISSEMENT. L’enseignant en français Pascal Martineau s’est lancé dans l’humour il y a quelques années. Sa passion vient de prendre une autre tournure, devenant une véritable profession parallèle. Le Charlesbourgeois sera sur scène pour une supplémentaire de son spectacle Histoires pulpeuses le 3 novembre à la Scène Lebourgneuf.

Lorsqu’il n’enseigne pas, Pascal Martineau travaille sur l’écriture de futurs spectacles ou sur ses prestations.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

On vous parlait de lui il y a déjà quelques années. Pascal Martineau a toujours autant la piqûre de l’humour mais possède maintenant plus d’expérience. «J’ai toujours été un bon conteur d’anecdotes et ça a toujours été ma 2e passion. L’humour, ça me valorise», explique l’enseignant à l’école secondaire Le Sommet.

Son spectacle a plusieurs particularités cette année. D’abord il est déconseillé aux moins de 16 ans. «Je ne voudrais pas que des parents d’élèves viennent avec leurs enfants et trouvent que je suis parfois un peu vulgaire. C’est caricaturé mais bon, je préfère prévenir et me backer», fait valoir celui qui enseigne à des élèves de 5e secondaire. Cette année, il va même impliquer les étudiants puisque des auditions sont organisées pour choisir des candidats pour faire sa première partie.

Faire partie du show biz?

Un agent d’artistes doit venir assister au spectacle sur la Scène Lebourgneuf afin d’évaluer le potentiel de l’humoriste. «Avant, j’ai jamais vraiment voulu vendre un spectacle, je voulais garder mon style, même si j’aime le peaufiner», explique l’autodidacte. Cependant, maintenant, l’homme aux deux facettes s’imagine bien partir en tournée et développer encore son côté humoristique. «Je suis ouvert et je vais où le vent me mène», fait valoir M. Martineau. 

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette