Culture
17:00 11 novembre 2018

Guy Marin vogue toujours sur sa passion

MUSIQUE. Fort d’une expérience de 40 ans en chanson, l’auteur-compositeur-interprète Guy Marin a récemment lancé son troisième album à l’Auberge Baker de Château-Richer, en hommage à ses racines. 

Son troisième album studio en carrière compte douze chansons originales, dont l’extrait radio Femmes.

(Photo gracieuseté)

Avec la naissance d’un puissant mouvement de libération social dans les années 1960, Guy Marin, comme plusieurs musiciens de sa génération, s’initie au chant et à la guitare dès l’adolescence. Inspiré par de certains Beatles et autres groupes influents de l’époque, il commence à travailler dans les bars en tant que musicien, lui qui compose également ses propres chansons.

Or, il est forcé de se trouver un autre gagne-pain en parallèle, en raison de l’incertitude persistante liée à l’industrie musicale. «Je me suis mis à enseigner à temps partiel, parce que manger trois fois par jour c’est quand même plaisant», soulève en riant l’homme de Sainte-Anne-de-Beaupré. Au cours des décennies suivantes, il s’est fait connaître davantage en remportant plusieurs prix, qui l’ont finalement mené à la parution de deux albums et à des tournées partout au Québec.

Une passion qui ne vieillit pas

Ce dernier album est d’ailleurs né d’un pur hasard, puisque l’ex-enseignant de français à l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne croyait avoir tiré un trait sur sa carrière avec <@Ri>Kwey<@$p>, en 2014. C’est un ami qui l’aurait convaincu d’entrer à nouveau dans ce processus de création, qui se sera échelonné sur environ deux ans. «Je me suis inspiré de mes valeurs pour créer toutes les pièces, moi qui est un amoureux de l’eau, de l’environnement, et de mon coin de pays», explique M. Marin, qui a lui-même créé tous les arrangements musicaux, notamment pour sa chanson «La Côte-de-Beaupré».

L’homme qui réside à Montréal depuis près de dix ans se dit toujours très attaché à sa terre natale, d’où l’importance pour lui d’y inaugurer son nouvel opus. «Ma maison de disques me conseillait fortement de faire le lancement à Montréal, mais c’était symbolique pour moi de le présenter pour la première fois en terrain connu», explique-t-il.

Poursuivant une volonté d’intimité dans ses spectacles, cet album s’avère être son plus acoustique. «Je pense avoir réussi mon défi de faire sonner la musique du disque comme en spectacle pour que chaque personne puisse y récupérer exactement ce qu’elle a vécu lors de la prestation», souligne l’auteur-compositeur-interprète. 

Bien qu’il soit actuellement en tournée, Guy Marin demeure ambivalent quant à la possibilité de faire paraître un nouveau disque, comme plusieurs artistes qui subissent les contrecoups du métier aujourd’hui. «Je verrai en temps et lieu, puisque l’industrie n’est plus aussi facile qu’elle ne l’a déjà été, mais une chose est sûre, c’est qu’on finit toujours par se laisser tenter d’écrire, même quand on croit avoir tout dit.»

Guy Marin sera en spectacle le 22 février au Petit Théâtre sur Saint-Vallier Ouest.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *