Culture
01:00 24 octobre 2016

La magie de Star Wars jouée au violon

MUSIQUE. Munis d’archets laser et vêtus de costumes de Jedi, ils ont été une vingtaine de jeunes violonistes du primaire et du début du secondaire à jouer les classiques spatiales du compositeur John Williams, celui à qui on doit les pièces derrière la saga Star Wars, dimanche au Comiccon de Québec.

Les musiciens de l’école l’Harmonie (pavillon Saint-Édouard), à Beauport, ont joué un grand étendu de l’univers de Star Wars, touchant aux sept films réalisés à ce jour.

Ils sont allés de la chanson thème du film, en passant par le thème de l’Empire et plusieurs autres pièces bien connues des amateurs de la saga. «Au départ, tout ça est parti d’un moyen pour faire connaître le programme de l’école l’Harmonie (pavillon Saint-Édouard). On voulait faire vivre une expérience aux jeunes et leur montrer autre chose que du classique. Quoi de mieux que la musique de film?», explique Philippe Amyot, enseignant en musique depuis 21 ans.

Selon lui, ce type de chansons est un excellent moyen d’intéresser les élèves du primaire, particulièrement le répertoire de celui à qui on doit Star Wars, mais aussi Indiana Jones, E.T. et plusieurs autres classiques du cinéma. «C’est parfait pour la génération actuelle, puisque comme John Williams est encore en vie, il y a toujours de nouvelles choses à jouer. C’est bien de jouer les classiques comme Mozart, mais c’est moins actuel.»

Un succès monstre

Lors de la sortie du septième volet, The Force Awakens, (Le réveil de la force), les élèves de l’école de l’Harmonie (Pavillon Saint-Édouard) avaient performé au Cinéplex Odéon de Beauport.

Très rapidement, les vidéos sont devenues très populaires sur Facebook, atteignant l’impressionnant cap des 50 millions de visionnements selon Philippe Amyot. «C’était incroyable! Une semaine avant ça, l’école avait brûlé. Je ne pensais pas qu’on allait jouer, mais les jeunes ont tenu à jouer et ils ont performé divinement. Après ça, les vidéos sont allés sur YouTube et le Comiccon nous a contactés pour venir jouer.»

Loin de s’arrêter là, les élèves et leur enseignant récidiveront le 18 novembre prochain pour la sortie de Fantastic Beasts and Where to Find Them (Les animaux fantastiques), tiré de l’univers d’Harry Potter, puis reprendront leurs archets laser le 16 décembre pour la sortie de Rogue One, a Star Wars Story (Rogue One : Une histoire de Star Wars), toujours du côté du Cinéma de Beauport.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *