Culture
22:34 23 octobre 2016

Troisième participation au Comiccon et une nouvelle boutique pour le Fanamanga

GEEK. Ce week-end, la boutique Fanamanga, spécialiste de la culture japonaise à Québec, en était à sa troisième participation au Comiccon de Québec, en autant d’années. Pour eux, c’était l’occasion d’aller à la rencontre des amateurs, à quelques jours de l’ouverture de leur nouveau local.

Sonia Géant à son kiosque du Comiccon de Québec. (Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Selon Sonia Géant, l’une des deux propriétaires, l’événement avait un cachet fort différent des dernières éditions. «Cette année, c’était très différent de l’année dernière. On s’est rendu compte qu’il y a de plus en plus de familles qui viennent avec leurs enfants.»

L’événement étant à sa troisième année, l’achalandage semble aller de plus en plus en grandissant. «Samedi, c’était vraiment fou. On était deux et ce n’était pas trop. Durant les deux jours, on a essayé de garder des produits qu’on n’a pas forcément en boutique, pour que même nos réguliers les découvrent» lance-t-elle.

L’un des souhaits des propriétaires du Fanamanga pour ses prochaines participations au Comiccon serait de pouvoir offrir deux des produits qui ont fait leur réputation: les «onigiris» et les «bubble tea». Malheureusement, il semblerait que ce ne soit pas possible. «On aimerait incorporer le côté nourriture, mais ce n’est pas possible parce qu’il y a un monopole au niveau de la nourriture au Centre des congrès», explique Sonia Géant.

La boutique fait peau neuve

Installée depuis six ans sur la rue du Pont, le Fanamanga fera sa grande réouverture dans son nouveau local, non loin de là, situé sur la rue Saint-Joseph. Si la date de réouverture n’avait pas encore été dévoilée, Sonia Géant a levé le voile sur le mystère. «Ce mercredi (26 octobre), à 16h, c’est la réouverture avec une petite surprise sympathique pour tous ceux qui aiment les Pokémon.»

Même si la boutique sera désormais dans un local différent, elle tient à rassurer tout le monde en disant que le concept sera sensiblement le même que les gens connaissent. «Le concept reste le même, mais avec un environnement beaucoup plus chaleureux et un peu plus haut de gamme. Ce n’est pas plus grand, c’est plutôt disposé d’une manière différente. Il va y avoir autant de produits que dans l’ancienne boutique», affirme Mme Géant.

Les deux propriétaires ont toutefois dû renoncer à une facette de la boutique qui était très populaire. «La chose que l’on perd, c’est la cabine de karaoké privée. On va récupérer le concept en faisant occasionnellement des soirées de karaoké.»

D’ici quelques années, Sonia Géant et sa partenaire Jany Rosello Paré souhaiteraient que leur boutique prenne un peu d’expansion. «Ce que l’on aimerait, c’est en ouvrir d’autres. Elles seraient peut-être plus petites, mais seraient dans des endroits plus accessibles pour les gens des autres régions par exemple. Ça pourrait être intéressant d’y installer des mini-Fanamanga», conclut Sonia Géant.

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette