Culture
23:00 27 juin 2016

Virage bien assumé pour le festival ComediHa

HUMOUR. Deux ans après le tournant du festival d’humour de Québec, ComediHa! tend à définir de plus en plus son identité de carrefour international de l’humour, selon le grand patron du festival, Sylvain Parent-Bédard.

À l’heure des bilans, le président fondateur de l’Agence QuébéComm et du Festival ComediHa!, Sylvain Parent-Bédard, se dit plus que satisfait de cette édition marquée par la diversité. «Le virage est bien amorcé», assure-t-il.

Le festival est diversifié par les formes d’expression artistique qu’on pouvait retrouver tout au long des célébrations. «Oui on a du stand-up, mais on a aussi de la musique, de l’impro, du cirque, de l’opéra, même de la lutte!», lance le responsable des festivités.

«On a senti que les festivaliers se sont vraiment approprié le festival», d’ajouter Sylvain Parent-Bédard. L’organisation ne s’est pas avancée sur les états financiers du festival, dont le budget approche les 9M$.

Parmi les différents concepts expérimentés lors du festival, les shows mystère ont connu un succès retentissant. «On a été complet à tous les soirs», assure M. Parent-Bédard. D’autres concepts originaux, comme Comédie dans le noir, les shows XXX, le chapiteau Au féminin et les deux spectacles en plein air ont aussi trouvé écho auprès du public. «ComédiHa!, ce n’est pas juste les galas qu’on présente à la télé», conclut-il.

Prix ComediHa! 2016

Le prix «Révélation a été remis à l’artiste Didier Lambert qui a pris part au gala de Patrice L’Écuyer. Cette récompense s’accompagne d’une bourse de 10 000$ pour le développement d’un projet artistique qui sera présenté à l’édition 2017 de ComédiHa!, du 7 au 18 juin.

Le prix «Charlot» attribué au coup de cœur du festival n’a pu être départagé cette année. L’équipe du festival l’a remis à Claude Meunier pour le numéro final de la petite vie dans le gala qu’il animait. Elle l’a aussi donné à Michel Courtemanche pour son grand retour sur scène après 20 ans d’absence pour son numéro du batteur qui a fait le tour du monde dans les années 90.

Le prix «Antoine», remis à un artiste pour son implication dans le milieu communautaire, a été remis au docteur Hunter «Patch» Adams, pour sa conférence au théâtre Capitole, mais surtout pour ses visites au CHU de Québec et à l’école Madeleine-Bergeron.

Pour la première fois cette année, le prix «Reconnaissance internationale» a été décerné à un artiste de l’extérieur s’étant illustré lors du festival. L’artiste anglais Eric Lampaert a reçu le prix pour sa performance lors du gala de P-A Méthot.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *