Culture
01:18 15 juillet 2016

Festival d’été: Julien Clerc rend aussi hommage aux victimes de l’attentat de Nice

FESTIVAL D’ÉTÉ. Julien Clerc a commencé la première partie du spectacle du 14 juillet sur les Plaines. Balades romantiques, chansons et ritournelles entêtantes, le rocker a chanté tous ses succès, plus à l’aise que jamais.

Devant une foule qui avait le droit aux chaises pour l’occasion, Julien Clerc a enchanté son public avec ses succès, des années 1980 aux plus récents. Le chanteur, idole d’une génération, a semblé parfaitement à son aise. Mentionnant que malgré ce qu’on lui avait dit: «c’est encore mieux en vrai» au sujet de la scène et de l’environnement, M. Clerc s’est moqué de lui-même avec beaucoup d’autodérision lorsqu’il s’est trompé dans sa chanson Cris, Tambours et Masques de guerre. Parmi ses succès, Femmes, je vous aime, Mlissa, Ma préférence, Si on chantait et bien sûr Coeur de Rocker ont ravi la foule.

Lors de sa chanson finale, Let the sunshine, Julien Clerc a également rendu hommage aux victimes de Nice où un attentat est survenu en soirée en France.

«Je savais, avant de commencer, les événements terribles qui sont arrivés chez nous à Nice, où des innocents ont été assassinés de façon ignominieuse et quand je pense qu’au moment de Hair [comédie musicale dans laquelle il chantait], nous chantions Laissons entrer le soleil, je crois qu’il faut y croire, malgré tout, il faut y croire de plus en plus, il faut laisser entrer le soleil», a conclu le chanteur, ému mais plein d’espoir.

 

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette