Culture
22:24 28 juillet 2016

La maison des Jésuites de Sillery lance deux nouvelles expositions

HISTOIRE. La maison patrimoniale des Jésuites de Sillery a récemment lancé deux nouvelles expositions relatant l’importante relation qu’ont partagée les Européens et les Amérindiens. L’exposition temporaire Kapak! rappelle l’hospitalité offerte aux Français lorsqu’ils sont arrivés à Québec, tandis que Mission en Nouvelle-France raconte la rencontre entre les Jésuites et les Amérindiens.

Exposition temporaire, Kapak! Nous sommes tous débarqués à Québec a pour but de démontrer les volets de notre histoire qui ont été influencés par la culture amérindienne. «Kapak veut dire « débarquer ». C’est une invitation lancée aux Français par les Innus qui étaient là au départ et on raconte même que ça découle du nom Québec. Les Français pensaient qu’on leur disait le nom de l’endroit, quand dans le fond, on les invitait à débarquer», affirme Amélie Demers, guide-animatrice à la maison des Jésuites de Sillery.

Selon elle, l’exposition, réalisée en collaboration avec l’historien Mathieu D’Avignon, reconstitue toute l’histoire des relations avec les Amérindiens depuis l’arrivée des Français en Amérique. «L’exposition c’est un peu ça, c’est de dépeindre l’hospitalité des Amérindiens face aux Français quand ils sont arrivés, mais aussi de dépeindre toutes les alliances et les traités qui en ont découlé jusqu’à aujourd’hui.»

Le résultat de fouille sur le site de la maison

Si l’exposition permanente Mission en Nouvelle-France n’est pas tout à fait nouvelle, elle comportera de nouveaux éléments pour les cinq prochaines années. «Nous avons réalisé des fouilles archéologiques sur notre site en 2010. L’équipe d’archéologues a trouvé des artefacts et des petits trésors. Nous avons décidé de renouveler notre exposition permanente en ajoutant certains des éléments trouvés sur notre site», explique la guide-animatrice.

Amélie Demers identifie deux éléments trouvés dans le secteur comme joyaux du nouveau côté plus archéologique de l’exposition. «Nous avons un petit pendentif en forme de tortue, animal qui représente la terre mère des Amérindiens. Ça a été trouvé ici, sur le site, lors des fouilles de 2010. Le collier en forme de tortue est un artefact très important de notre collection, mais je dirais que le collier de perles de cuivre en écorce est un élément très important qui vient d’une sépulture. Il a été trouvé sur le boulevard Champlain, lors d’une construction.»

Mission en Nouvelle-France est aussi composée de nombreux autres objets, dont plusieurs davantage européens qui montrent comme on vivait en Nouvelle-France.

L’exposition «Kapak! Nous sommes tous débarqués à Québec» est offerte jusqu’au 23 décembre, tandis que «Mission en Nouvelle-France est permanente. Dans les deux cas, les heures estivales sont du mardi au dimanche, de 11h à 17h. Pour plus d’informations, visitez le www.maisonsdupatrimoine.com.

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette