Culture
00:57 21 juillet 2016

Se mettre à l’œuvre pour découvrir l’art d’une nouvelle façon

MUSÉE. Depuis mercredi le parcours interactif Se mettre à l’œuvre inverse ce qui est typique d’une exposition au musée. À travers sept stations, il faut entre autres toucher, coller son oreille pour écouter, dessiner et texter.

Selon Jeanne Couture, chargée de projet du parcours Se mettre à l’œuvre, le parcours sort des limites habituelles que les visiteurs du musée connaissent. «L’idée de ce projet-là, c’est d’investir les espaces de circulation du pavillon Lassonde pour que le public puisse avoir une offre culturelle et interactive entre les expositions. On vient mettre des œuvres en dehors des salles, ce qui est inhabituel. C’est la première fois qu’on fait ça au Musée des beaux-arts.»

Le grand manitou du projet se réjouit déjà du succès que Se mettre à l’œuvre connaît après sa première journée. «Je suis super contente du résultat et c’est super gratifiant de voir que les gens s’approprient déjà les différentes stations.»

Sortir des murs du musée

Il faut se promener pour voir toutes les stations. Pour certaines, il faut même sortir du pavillon Lassonde. «Il y a sept œuvres et interventions artistiques. Nous avons deux artistes qui participent au parcours, le reste c’est des œuvres auxquelles on a pensé pour interagir avec les expositions du musée», explique la chargée de projet.

Pour profiter de la septième, il faut même marcher quelques minutes, jusqu’à la rue Crémazie. «La SDC de Montcalm est vraiment très active et a envie que le musée s’implique dans son quartier. Il y avait une volonté de sortir du musée et le piano (la septième station) fait partie de ça. On souhaite que les gens du quartier s’approprient le parcours et le poursuive au musée», ajoute-t-elle.

Quant à savoir si l’expérience sera répétée, Jeanne Couture ne ferme aucune porte. «Il y aura peut-être une deuxième idée l’an prochain, on verra bien. L’idée de faire ce projet-là pendant l’été c’est vraiment parce que c’est la période où il y a le plus de visiteurs. On voulait que ces gens-là aient une offre supplémentaire à celle des expositions», conclut-elle.

Le parcours est disponible dès maintenant, et ce, jusqu’au 2 octobre. Pour plus d’informations sur les stations du parcours, visitez le www.mnbaq.org sous l’onglet Se mettre à l’œuvre.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *