Culture
17:33 2 novembre 2016

Beau Willimon de House of Cards en visite à Québec

THÉÂTRE. La pièce Les marches du pouvoir (Farragut North en version originale) de Beau Willimon, connu pour la populaire série House of Cards, est présentée au théâtre de la Bordée jusqu’au 26 novembre prochain. L’auteur est en visite à Québec pour la première de la pièce.

Principalement connu pour la série américaine House of Cards (Le Château de cartes en version française) pour laquelle il a travaillé pendant les quatre premières saisons, le scénariste américain Beau Willimon est aussi un dramaturge prospère. Le théâtre La Bordée a choisi de présenter sa pièce Les marches du pouvoir en lien avec les élections américaines qui connaîtront leur dénouement le 8 novembre prochain.

C’est le comédien Charles-Étienne Beaulne, l’interprète du premier rôle de la pièce, qui avait proposé à l’ancien directeur artistique de La Bordée, Jacques Leblanc, de mettre en scène cette pièce qui se déroule pendant les primaires démocrates aux États-Unis. «On savait que ça tombait pendant les élections américaines, rapporte le directeur artistique du théâtre, Michel Nadeau. Il y avait une sorte de coïncidence avec la réalité.»

L’histoire se déroule en Iowa lors des primaires américaines. David Bellamy, un jeune stratège à la carrière prometteuse travaillant pour le gouverneur Morris, candidat à l’investiture démocrate, décide d’assister à une rencontre secrète avec Tom Duffy, l’organisateur de campagne du rival de Morris. Cette décision aura de lourdes conséquences sur sa vie, pouvant même mener à la fin de sa carrière.

Le monde politique américain n’est pas inconnu au scénariste de House of Cards.  Il a participé à plusieurs campagnes électorales comme bénévole et comme employé dans le camp démocrate. «J’ai écrit cette pièce il y a un moment déjà, raconte-t-il. Ce que je trouve incroyable, c’est à quel point le monde a aussi bien changé que resté le même depuis que je l’ai écrite en 2004.» Il a notamment participé aux courses au sénat de Charles Schumer en 1998 et d’Hillary Clinton en 2000 ainsi qu’aux campagnes présidentielles de Bill Bradley en 2000 et d’Howard Dean en 2004.

Ancré dans le présent… malgré tout

Même s’il a écrit sa pièce en 2004, le dramaturge juge que les présentes élections américaines montrent bien que la réalité peut parfois rattraper la fiction. «Si j’avais écrit quelque chose qui ressemble à ce qui s’est passé depuis les six derniers mois aux États-Unis pour House of Cards ou une pièce, on aurait ri de moi à Hollywood», lance-t-il à la blague. Dans cette pièce, l’auteur voulait explorer comment la proximité du pouvoir peut avoir une influence sur le comportement humain.

Le maire de Québec Régis Labeaume a profité du passage de M. Willimon à Québec pour l’accueillir à l’Hôtel de ville où ce dernier a signé le livre d’or. Ne s’estimant pas un grand consommateur de télévision, il assure toutefois avoir adoré House of Cards et compte bien assister à la pièce de théâtre présentée à La Bordée.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *