Culture
18:59 27 septembre 2016 | mise à jour le: 27 septembre 2016 à 18:59 Temps de lecture: 2 minutes

Une créatrice de Limoilou s’inspire de ses voyages

MODE. Caroline Liard a lancé sa ligne de vêtements il y a deux ans, après deux voyages qui lui ont inspiré l’orientation de sa ligne. La fin des années 1960, les années 1970 et les années 1990 influencent grandement ses créations. La jeune designer de 24 ans souhaite que ses créations demeurent abordables et accessibles.

Diplômée du campus Notre-Dame-de-Foy en Design de mode, Caroline a décidé de partir trois mois en Europe avec une amie, à sa sortie de l’école. À son retour, ne sachant toujours pas quelle orientation ses créations allaient prendre, elle s’est évadée à nouveau, cette fois vers les États-Unis et l’Ouest canadien, en voiture.

C’est au cours de ce voyage qu’elle a découvert ce qu’elle voulait faire de Carlo, sa ligne de vêtements. En voyage, elle s’est trouvé un emploi dans une boutique de vêtement où elle portait fréquemment des kimonos qu’elle avait confectionnés à l’aide de foulards. Tout le monde était intéressé par ses créations, c’est donc avec des kimonos à motifs qu’elle a lancé officiellement son entreprise, il y a deux ans.

Elle fait elle-même toutes les étapes de la création de ses vêtements, du dessin à la confection. Son style se démarque beaucoup par le choix des tissus à motifs, et son amour pour le velours. Elle garde toujours en tête que ses créations doivent rejoindre le plus de personnes possible par leur design, mais aussi leur prix.

Sa nouvelle collection automne/hiver s’appelle La Belle Fleur Sauvage.

Pour les séances photo, elle travaille avec des photographes et des modèles, souvent des amies à qui elle permet de vivre une expérience de mannequinat. Elle s’inspire beaucoup de ses voyages pour «créer un univers autour du vêtement», un univers qui transparait dans les photos où sont présentées ses créations.

Selon la jeune designer, les réseaux sociaux sont maintenant essentiels dans une entreprise comme la sienne. C’est principalement sur son site web (http://www.carlodesign.net/) qu’elle vend ses créations, mais les réseaux sociaux sont essentiels dans la publicité, mais également dans les échanges avec sa clientèle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *