Culture
16:00 8 mai 2018 | mise à jour le: 8 mai 2018 à 16:00 temps de lecture: 2 minutes

L’exposition sera ouverte au public en 2019

Les trois comédiens de la pièce de théâtre «Broue» donnent l’ensemble des décors, des costumes et des accessoires à la collection du Musée de la civilisation à Québec.   

«Broue» fait son entrée au Musée

Marie-Josée Marcotte – Icône

C’est Lynda Lebel, une connaissance des comédiens, qui a eu l’idée. Son conjoint est Richard Normand, le neveu d’un ex-conservateur du Musée de la civilisation, Richard Dubé. C’est lui qui a mis en relation l’institution et les comédiens pour développer le projet.

«Quand j’en ai entendu parler pour la première fois, je me suis dit que c’est naturel pour nous de conserver ces objets. C’est une pièce tellement importante dans l’histoire du Québec», mentionne Stéphan Laroche, directeur général du Musée.

La donation comprend 18 costumes, les décors, et de multiples accessoires.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Quant à Michel Côté, Marc Messier et Marcel Gauthier, l’entrée au Musée sonne bel et bien le glas d’un retour sur scène avec «Broue». «En tout cas avec nos décors, là, c’est rendu impossible. Mais on a fait le tour en la jouant 3322 fois. La relation avec les personnages nous manque, mais le voyagement et le trafic, pas du tout», précise Michel Côté.

«De toute façon le Musée ne nous prêterait pas nos décors et costumes, on a plus le droit de toucher à ça!», s’exclame Marcel Gauthier.

«Broue» a été jouée pour la première fois le 21 mars 1979 et la dernière fois le 22 avril 2017 à Sherbrooke. Selon Michel Côté, la pièce sera reprise par d’autres acteurs l’an prochain.  

La collection sera présentée au grand public dans une salle d’exposition en 2019. D’ici là, quelques éléments seront exposés au Musée de la culture populaire de Trois-Rivières dans le cadre de l’exposition «Autour d’une broue: aventure de la bière au Québec», du 22 juin 2018 au 14 septembre 2020.  

Même les comédiens de «Broue» doivent porter des gants pour manipuler leurs propres souvenirs.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *