Culture
12:42 17 avril 2018 | mise à jour le: 17 avril 2018 à 12:42 temps de lecture: 3 minutes

Une passion contagieuse d’élèves en musique

La quatrième édition du festival Jazz Pop de Québec a permis à 37 groupes d’élèves d’évoluer sur scène, le samedi 24 mars, à l’école secondaire Neufchâtel.

«On voit que l’enseignement et la passion de la musique se propagent beaucoup.» – Monique Drolet

Photo TC Media – Alain Couillard

Considéré comme un véritable tremplin pour la relève musicale, le festival Jazz Pop de Québec est un concours amical qui se déroule entre divers établissements scolaires répartis sur le territoire de la Ville de Québec, principalement celui de la Commission scolaire de la Capitale. Initié en mars 2015 à l’école secondaire la Camaradière, il a été repris au même endroit en 2016 pour être déplacé à celle de Neufchâtel pour les deux années suivantes. L’école secondaire Roger-Comtois, de Loretteville, sera l’hôte de ce festival pour 2019 et 2020.

«Cette année, nous avions plusieurs groupes provenant d’écoles secondaires, quelques-unes du primaire, des représentants du Cégep de Sainte-Foy et un groupe de l’Université Laval», a précisé Monique Drolet, directrice de l’école secondaire de Neufchâtel.

La bibliothèque, le salon étudiant et l’auditorium permettaient aux divers groupes d’offrir une prestation. «Nous avions des juges, tous des professionnels de la musique, qui ont fait des critiques constructives. Les élèves sont tous sortis grandis de cette expérience», de commenter Mme Drolet.

Plusieurs plaques or, argent et bronze ont été remises à la fin de la journée à certaines formations musicales.

Plaque honorifique

Comme il est de coutume d’honorer un bâtisseur de la musique, le comité organisateur a retenu, cette année, le nom de Jean Picard, considéré par ses pairs comme un grand pédagogue. Il a enseigné à l’école secondaire la Camaradière à plus de 5000 élèves entre 1976 et 2008. Multi-instrumentiste, arrangeur et homme de science, il dirigeait à 16 ans l’harmonie des jeunes de Beauport.

Jean Picard s’est impliqué, pendant des années, dans les harmonies de Beauport et Loretteville. Il a joué dans plusieurs groupes dont Décibel, Nova et le grand orchestre de Roland Martel comme trompettiste. Il a aussi fondé l’ensemble Sympho-Pop de Québec au moment de sa retraite.
En 1990, il a élaboré le programme arts-études, musique symphonique, à l’école secondaire la Camaradière, considéré encore aujourd’hui comme l’un des meilleurs.

L’un des groupes en spectacle durant la journée.

Photo TC Media – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Élève participante au Festi Jazz Pop 2019

    Au début, <> serait plutôt le samedi 23 mars.

    • Alain Couillard

      Bonjour,

      Le texte que vous avez lu est celui qui a été publié concernant l’activité du 23 mars 2018. Cette année, le festival a bel et bien lieu le 24 mars, mais, cette fois, à l’école Roger-Comtois.