Culture
15:08 10 mai 2017 | mise à jour le: 10 mai 2017 à 15:08 temps de lecture: 3 minutes

Virage « expérience » à la Maison O’Neill

LOISIRS. En marge de ses populaires spectacles, la Maison O’Neill fait plusieurs ajouts à sa programmation 2017 pour recréer un esprit rassembleur de « maison de campagne ».

En succédant à Christian Labbé à la présidence de la Maison O’Neill, Mario Vien (à gauche) a entamé de développer davantage les activités offertes.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

Avec un achalandage qui est passé de 58 000 à 84 000 visiteurs l’an dernier, l’organisation mise cette année sur l’ajout de diversité dans ses activités, de sorte à rejoindre un maximum de gens. « Ce qu’on veut, c’est que les gens se sentent bien : l’expérience O’Neill c’est de 7 à 77 ans. On veut aller chercher des familles, des gens dans la cinquantaine, de 70 ans et plus : que les gens viennent ici et profitent de la nature ! », résume le président, Mario Vien.

Au début du mois, on a tenté le coup d’organiser un vernissage pour rapprocher les artistes en vedette du public. La Maison O’Neill entend répéter l’expérience. On compte aussi ajouter des ateliers thématiques aux expositions en place.

Christian Labbé présente la programmation 2017.

(Photo TC Media – Monica Lalancette)

La pièce de résistance de la programmation 2017 demeure la présentation des spectacles et la confirmation du retour des plus populaires, comme le Week-end rétro, à la mi-juin. Juste avant, on ouvre la saison avec l’activité Pêche en herbe, le 20 mai. Tout l’été, chorales, opéra, groupes hommage et chansonniers variés fouleront les planches.

Faire « sortir » la maison de ses murs

À moyen terme, Mario Vien a pour projet de « faire sortir » la Maison O’Neill de ses murs. Si son idée se concrétise, le président imagine qu’on pourrait par exemple animer des résidences pour personnes âgées avec la populaire activité des Souvenir des Fêtes d’autrefois. Le concept serait de « reproduire ce qu’on fait ici pour des gens qui ne peuvent pas se déplacer ». Le président lance aussi l’idée d’aller rejoindre plus de résidents de Duberger – Les Saules en créant un service de navette. « J’espère que ça va fonctionner! »

Pour la suite, Mario Vien ne manque pas d’idées. Une offre divertissement sportif est selon lui à développer.

Faits saillants de la programmation

– Week-end rétro : Les Studebakers (16 juin), Bad Moon (17 juin), Groupe Époque (18 juin);

– Fête de la Ville de Québec : Guylaine Tanguay (3 juillet);

– Chorale Azimuts (9 juillet);

– Big River Band (16 juillet);

– Guy Cardinal (25 juillet);

-Blues Time (13 août);

– Beatles Forever (20 août);

– Journée de la culture (1er octobre);

– Initiation à la sculpture sur bois (12 novembre);

– Souvenir des fêtes d’autrefois.

Pour tous les détails de la programmation : La Maison O’Neill

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *