Culture
21:19 1 mai 2017 | mise à jour le: 1 mai 2017 à 21:19 temps de lecture: 4 minutes

Flip FabriQue se mouille à nouveau à Québec

CIRQUE. La compagnie Flip FabriQue est à nouveau l’invité d’honneur de l’Agora de Québec cet été, avec un tout nouveau spectacle où l’eau sera mise de l’avant.

Ne vous fiez pas trop à ce que vous avez déjà vu de Flip FabriQue: le spectacle Crépuscule revient cet été dans une formule complètement réinventée.

(Photo gracieuseté – Ville de Québec)

Beau temps, mauvais temps, les acrobates de Flip FabriQue continueront de faire leurs pirouettes cet été à dans le secteur du Port de Québec. C’est que les athlètes n’auront guère à s’inquiéter de la pluie, eux qui seront mouillés de toute façon au cours du spectacle. «L’eau en tant que pluie, mais aussi l’eau en tant que conducteur, en tant que glace, en tant que neige. C’est un désir de suivre aussi l’évolution de l’eau à l’intérieur des saisons.»

Le metteur en scène de Québec Olivier Lépine, qui a notamment travaillé sur la pièce Froid présentée à Premier acte, Roméo et Juliette au Théâtre La Bordée et Vertiges au Théâtre Périscope, a expliqué que l’eau serait exploitée sous différentes facettes lors du spectacle de cet été. «On s’est dit qu’on allait déjouer la pluie et se mouiller d’avance», rigole-t-il

La présence de l’eau n’est pas sortie d’un chapeau pour ce troisième spectacle de la compagnie de cirque à Québec: intitulé Crépuscule – Vents et Marées, le spectacle est inspiré de la course des grands voiliers de passage à Québec cet été. «Dans ce désir de poursuivre dans la thématique des grands voiliers, plutôt que d’être concrètement dans un bateau ou dans une île déserte, on s’est dit que ce qui réunissait tout ça, les bateaux et le monde nautique, c’est l’eau», poursuit M. Lépine.

Pour poursuivre dans la nouveauté, le directeur général de Flip FabriQue, Bruno Gagnon, qui a complété sa formation d’acrobate à l’École de cirque de Québec, ajoute que de nouvelles disciplines feront leur entrée dans le spectacle de l’Agora. «On sort des sentiers battus et on s’en va vers le peu traditionnel, martèle-t-il. On fait même des numéros qu’on n’a jamais produits auparavant, des numéros et des disciplines de cirque qu’on n’a jamais touchées encore.» Pour poursuivre dans l’originalité, la musique sera elle aussi 100% inédite.

Dates raccourcies

Plutôt que les 40 représentations auxquelles le public de Québec et les touristes ont eu droit l’an dernier, le spectacle de Flip FabriQue n’en comptera que 27 cette année de 55 minutes, du 4 août au 3 septembre, à raison de six soirs par semaine. «On a voulu donner la chance à d’autres artistes de se mettre en scène pendant l’été, a fait savoir Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire. On a séparé la poire en deux.» Dans le même ordre d’idée, le contrat pour le spectacle est passé à 1 065 000$, soit environ 700 000$ de moins que l’année dernière. Un autre événement encore inconnu sera annoncé dans les prochaines semaines.

Selon elle, la Ville de Québec et ses citoyens ont adopté le cirque dans leur rendez-vous estival annuel. «On a une école de cirque assez fantastique à Québec, rappelle-t-elle. Je pense que ça fait la différence.» Depuis 2008, avec toutes les activités qui se sont tenues dans le cadre du 400e, la Ville est tombée en amour avec la discipline, poursuit la conseillère. «Le cirque de rue en particulier, et on n’a pas lâché depuis», conclut-elle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *