Culture
14:00 23 mars 2017 | mise à jour le: 23 mars 2017 à 14:00 Temps de lecture: 2 minutes

Place au 2e Festival de contes et menteries de Québec

ÉVÉNEMENT. Jusqu’au 2 avril, on vous en raconte des vertes et des pas mûres. Une trentaine de menteurs et conteurs sont en ville dès samedi.

La conteuse Yolaine.

(Photo gracieuseté – Jérôme Kearney)

Les Ami.e.s Imaginaires récidivent avec leur Festival de contes et menteries. Une dizaine d’activités sont au programme pour faire découvrir les arts de la parole sous toutes leurs formes.  

Qui dit conte, ne dit pas nécessairement Chasse-galerie, insiste la conteuse Yolaine, selon qui se raconter des histoires est tout à fait moderne. Pour lancer l’événement, la musique country-folk et bluegrass sera à l’honneur dans une soirée de contes du Far West. Le conte plus traditionnel et plus intimiste prendra vie avec les activités De yousse qu’on vient ! et Lueurs. Dégustation de bière et joutes contées se succéderont ensuite pour culminer sur un concours de menteries.

Renouveau

La menterie, comme « descendante directe » de l’histoire de pêche et des rumeurs de parvis d’église, est le style de conte qui facilite le plus les liens avec la modernité, fait valoir la conteuse Yolaine. « L’histoire est censée nous être arrivée, donc, on va faire vivre à travers les contes des univers qui sont très quotidiens et sortir la part de magie et d’absurde ». La menterie est ainsi une porte vers le conte pour ceux qui ont moins tendance à tendre l’oreille, illustre-t-elle.

Une part importante du renouveau patrimoine oral se reflète aussi dans le nombre grandissant de conteuses, note Yolaine, selon qui « la parole féminine ne sera pas nécessairement la même que la parole masculine ». Exit les princesses et les sorcières,  donc : les femmes campent une diversité de plus en plus grande de rôles dans les contes modernes, rapporte-t-elle.

L’organisation indique avoir ainsi eu le souci d’équilibrer au possible la présence de conteurs, conteuses, menteurs et menteuses. On a aussi cherché à faire place à un maximum de « paroles », avec une part d’humour, de réflexion ou encore d’émotion.

La programmation complète du Festival est disponible sur le site des Ami.e.s imaginaires.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *