Culture
18:00 18 janvier 2017 | mise à jour le: 18 janvier 2017 à 18:00 temps de lecture: 3 minutes

Le Festival ComediHa! à la conquête de l’hiver

HUMOUR. ComediHa! veut conquérir l’hiver québécois avec son nouveau volet hivernal où les spectacles d’humour intérieur en des lieux insolites côtoieront des villages animés au cœur du Petit-Champlain.

Sylvain Parent-Bédard et François Macerola du Festival ComediHa! en compagnie des Denis Drolet et de Mike Paterson, humoristes têtes d’affiche du festival.

(Photo gracieuseté – Gilles Fréchette)

«C’est le premier et le seul festival d’humour au monde en hiver», lance fièrement le président fondateur du Festival ComediHa!, Sylvain Parent-Bédard. Du 26 janvier au 19 février, les citoyens de Québec sont invités à venir redécouvrir le Petit-Champlain et la Place Royale où l’humour prendra les rues d’assaut.

Lancer un volet hivernal à ce festival d’humour de la capitale s’inscrit parfaitement dans le développement régional de l’offre culturelle hivernale, selon M. Parent-Bédard. «On veut se distinguer, on veut faire vivre une expérience différente, ludique, festive, poursuit l’homme derrière le festival. On veut participer à la synergie pour faire de Québec une capitale hivernale, de nordicité. Une capitale culturelle aussi et animée à l’année.»

«Il n’y a pas beaucoup de spectacles en soirée pendant le Carnaval et le Tournoi international de hockey pee-wee en janvier et février. Nous, on veut faire notre part», explique le fondateur de ComediHa!. D’ailleurs, ceux et celles qui possèdent déjà leur effigie du Carnaval et leur billet pour le tournoi de hockey pee-wee peuvent se procurer le laissez-passer aux tarifs préférentiels de 25$, plutôt que le tarif régulier de 35$.

Le festival s’apparentera à un parcours humoristique où les spectacles se dérouleront dans sept lieux historiques inusités. Entre les spectacles, des villages hivernaux, accessibles à tous, seront bâtis à la Place Royale et au parc de la Cetière avec des décors aux dimensions disproportionnées et des consommations pour se réchauffer. En tout, ce sont plus de 150 spectacles de 15 à 45 minutes qui seront présentés.

Des têtes d’affiche déjantées

Les amateurs d’humour absurde pourront redécouvrir deux vétérans dans le domaine, les Denis Drolet, qui présenteront 45 minutes du nouveau matériel trois fois par soir, les jeudis, vendredis et samedis, sur trois fins de semaine à la Salle du Roy du Musée de la Place Royale. «C’est assez essoufflant comme formule, c’est un exercice de style, mais qui nous permet de nous ajuster rapidement», explique Vincent Léonard, alias le Denis à palettes. Le spectacle retourne aux racines des Denis, une bonne façon selon le duo d’apprivoiser leur humour décoiffant.

«L’idée du parcours du festival, de se promener et d’aller voir plusieurs spectacles, c’est un mix qui fait partie de l’aventure. On n’a pas ce type de festival là au Québec et ça regarde bien, c’est un beau flash», estime pour sa part Sébastien Dubé, le Denis barbu. Même son de cloche chez Mike Paterson, tête d’affiches du volet anglophone de ComediHa! Ce dernier participera au volet The Big 45, le volet anglophone du festival où humoristes de la langue de Shakespeare et musiciens traditionnels se côtoieront à la Voûte de la Maison historique Chevalier.

Plusieurs autres concepts seront en cours durant le festival, dont les p’tites vites, des spectacles rapides d’une quinzaine de visites, idéal pour se réchauffer. La grosse ½ heure proposera des spectacles dans un lieu inusité, un bureau d’avocat de la Place Royale. Les contes pour la famille viennent compléter la programmation avec leurs univers loufoques et ludiques.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *