Culture
12:51 11 février 2018

Un premier roman pour ados pour Pier-Luc Poulin

L’adolescence… ses tourbillons d’émotions, ses aventures exploratoires, ses rebondissements inattendus. Inspiré par cette période charnière de la vie, l’auteur Pier-Luc Poulin vient de publier aux Éditions Publibook le roman pour adolescents Phoenix, une façon bien à lui d’extérioriser ses propres histoires d’adolescence et d’aider les autres à apprécier ce passage obligé.

L’auteur Pier-Luc Poulin prend plaisir à ajouter un brin d’humour dans ses récits.

Photo gracieuseté –Annie Savard

L’histoire à la fois fantastique et dangereuse met à l’avant-plan Yasei Nickols, un garçon victime d’intimidation à l’école. Au fil des évènements, il finit par se retrouver dans un refuge japonais, caché loin des regards et des jugements de gens dits « normaux ». Là-bas, il découvre qu’il est entouré de personnes qui ont des pouvoirs comme les siens. Il se fait de nouveaux amis et vit une panoplie d’aventures. « Le contenu est fictif, mais j’ai transposé certaines situations et expériences de mon adolescence », raconte tout sourire l’auteur de Portneuf, qui en est à son premier roman.

Avant tout, ce dernier souhaite aider les jeunes lecteurs à adoucir les émotions vécues dans les différentes étapes de cette période durant laquelle l’identité se forme et les expériences se vivent intensément. « Chacun a son parcours de vie. Peu importe ce que l’on peut vivre durant cette période importante, je veux que les jeunes sachent qu’il y a toujours de la lumière au bout du tunnel », exprime M. Poulin.

L’écriture, moyen privilégié d’expression

Cet autodidacte a toujours utilisé l’écriture comme moyen d’expression. « En grandissant, je me suis mis à lire beaucoup plus et à développer mes aptitudes. À l’école, mes enseignants me disaient que j’avais un talent naturel et que mes productions écrites débordaient d’imagination. »

Constatant sa facilité pour l’écriture, il s’est mis à jeter sur papier ses états d’âme pour extérioriser ses émotions et se libérer. Puis, un jour, il a osé se lancer dans l’écriture de son premier roman dans l’objectif de le publier.

Visibilité grandissante

L’auteur a pu présenter son ouvrage dans divers évènements littéraires, dont les Salons du livre de Montréal et de Sherbrooke. Les jeunes amateurs de lecture pourront certainement le saluer dans le cadre de d’autres évènements, dont le Salon du livre de Québec 2018. 

Le roman Phoenix paru aux Éditions Publibook s’adresse aux adolescents entre 12 et 17 ans.

Photo gracieuseté –Pier-Luc Poulin

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *