Culture
01:06 20 avril 2015 | mise à jour le: 20 avril 2015 à 01:06 temps de lecture: 3 minutes

Maman pète les plombs et Papa est dans la lune : un album jeunesse humoristique

LITTÉRATURE JEUNESSE. Maman de jumeaux, Nadia Bergeron, écrivaine de Stoneham, s’est inspiré de ses moments de grande fatigue pour écrire un album jeunesse comprenant deux courtes histoires: Maman pète les plombs et Papa est dans la lune.

Nadia Bergeron propose deux histoires à lire en famille qui dédramatisent le rôle de parents. Illustré avec beaucoup d’humour par Félix Girard, on donne la parole à des jumeaux identiques et inséparables, Billy-Bob et Tommy-Loup, 10 mois.

Ils racontent les péripéties d’une maman et d’un papa qui commencent à ressentir pas mal de fatigue. On imagine le quotidien avec des jumeaux : changements de couches synchro, repas en duo, tâches multipliées… mais câlins et bonheur en double.

«Je me suis bien inspirée de ma propre vie, de mes propres jumeaux et de ma propre fatigue pour écrire ce livre», assure la maman d’Adam et Damien, qui sont maintenant âgés de sept ans. «Je voulais démontrer avec humour aux parents que ce n’est pas la fin du monde ce qu’il nous arrive même si quelques fois cela peut nous paraître une montagne. Je veux que tous se reconnaissent même s’ils n’ont pas de jumeaux», lance-t-elle avec le sourire aux lèvres.

C’est le tout premier projet du genre pour l’écrivaine de Stoneham. Auparavant, Nadia a publié des nouvelles chez XYZ et a adapté même une de ses nouvelles en court-métrage.

Elle est ouverte à tout projet dans les prochaines années.

«C’est certain que je veux voir la réception de mon roman jeunesse avant de me lancer dans quelque chose d’autre, mais je vous dirais que jusqu’à maintenant les gens aiment ce que je fais et ça me motive. Peut-être qu’on va revoir les jumeaux dans un autre album, mais c’est certain qu’ils ne seront pas bébé. J’ai commencé la série très jeune justement pour me donner la chance de la continuer. On verra bien», poursuit-elle.

Une chose est certaine, c’est que de travailler avec Félix Girard a été un charme pour Nadia Bergeron.

«On ne s’était même pas rencontré et il avait déjà très bien compris ce que je voulais. Il fallait des images solides pour illustrer mon amour et Félix à relever le défi haut la main», explique-t-elle.

De son côté, Félix Girard a aimé sortir de sa zone de confort et de réaliser le projet, un projet dont il est très fier.

«Le roman jeunesse, c’est très loin de ce que je suis habitué de faire, mais j’ai bien aimé la liberté que cela m’a procurée. En plus, ma copine m’a annoncé qu’elle était enceinte dans la même période où on m’a proposé le projet», explique le jeune illustrateur.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *