Culture
17:10 13 juillet 2011 | mise à jour le: 13 juillet 2011 à 17:10 temps de lecture: 3 minutes

«Le plus beau Festival Ombre et Lumière» – la présidente Hélène Gravel

Pour la première fois de son histoire, le Festival Ombre et Lumière s’est déroulé sans une goutte de pluie. Il va sans dire que la présence du soleil a fait la différence dans cette huitième édition qui a été présentée, en fin de semaine, à Saint-Tite-des-Caps.

Ce qui fait dire à la présente du Festival, Hélène Gravel, qu’il s’agit de la plus belle édition de cette activité culturelle qui a regroupé 50 exposants (27 artisans, 22 artistes, deux producteurs et un sculpteur).

«Les exposants m’ont confié à la fin du Festival qu’ils avaient apprécié notre façon d’organiser l’événement», a affirmé Hélène Gravel à L’Autre Voix.

L’activité s’est déroulée rondement, mais le vent a causé des soucis à quelques exposants. C’est pourquoi la présidente veillera à corriger la situation en demandant la permission à la Fabrique pour aménager les stands le long de l’église à l’abri du vent.

Activités populaires

Le Festival a débuté sur les chapeaux de roue, vendredi soir, avec la populaire dégustation de vin, fromage et porto qui a encore fait salle comble avec ses 200 participants réunis au Centre de loisirs.

Le mini concours d’amateurs a aussi connu du succès, dimanche, alors que les musiciens se sont succédé sans arrêt sous un chapiteau rempli. La piste de danse était bondée lors des deux discos, ce qui a permis au Festival de rejoindre les 20-40 ans.

Le coup de cœur de la présidente s’avère l’hommage posthume qui a été rendu à feu Albani Duclos pour sa contribution à l’évolution de la municipalité. L’activité a permis de rassembler la majorité des 17 enfants de M. Duclos qui a notamment agi comme maire de Saint-Tite-des-Caps et membre du conseil d’administration de la première Caisse Desjardins de la municipalité.

Initier la jeunesse

Le Festival a instauré, cette année, une nouvelle activité visant à initier les jeunes à l’art.

«La peintre Thérèse Turgeon et moi, nous nous sommes rendues, au début juin, à l’École primaire Caps-des-Neiges 2 pour offrir des ateliers de peinture à des élèves de deuxième cycle. C’était beau de voir leurs yeux brillants quand on a annoncé que le gagnant méritait 25 $ en prix pour la plus belle œuvre», a rappelé Mme Gravel qui pouvait compter sur l’appui de 40 bénévoles, incluant le comité organisateur.

«Nous avons un petit festival, mais les artistes sont de qualité puisqu’ils ont fait de bonnes affaires en fin de semaine. La présidente d’honneur, Marlène Vachon, était bien heureuse d’avoir vendu trois grandes toiles», a souligné Mme Gravel.

Coups de cœur

Comme le veut la tradition, le Festival a remis des prix coups de cœur, dimanche. Chez les artistes, Michel Desharnais, de Sherbrooke, a remporté le premier prix coup de cœur de la municipalité, suivi de Liliane Royer, de Québec.

Édith Ferland et Isabelle Duclos ont été honorées dans la catégorie artisans. Chez les producteurs, la palme est allée à la Bio ferme des Caps, qui a devancé la Ferme du bon temps. Hélène Arteau a mérité le prix chez les sculpteurs.

Au niveau de l’initiation à la peinture, Hélène Guay a gagné le premier prix, devant Kim Mc Donald. Denis Drouin s’est distingué comme chanteur au mini concours d’amateurs, et Lucie Cauchon comme accordéoniste.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *