Culture
16:24 29 juin 2018 | mise à jour le: 29 juin 2018 à 16:24 temps de lecture: 4 minutes

Aller au musée gratuitement!

Le musée est une sortie à laquelle on ne songe pas souvent. Pourtant, c’est une activité tout à fait accessible! 

L’exposition Regards sur la Côte-de-Beaupré Aux Trois Couvents.

Photo gracieuseté – Aux Trois Couvents

Récemment, le gouvernement annonçait une nouvelle mesure permettant d’offrir l’accès gratuit aux résidents du Québec le premier dimanche de chaque mois dans les institutions muséales participantes. Le but? Favoriser l’accès, la participation et la contribution de tous à la culture.
La liste des musées est disponible sur le site du ministère de la Culture et des Communications.

Parmi ceux-ci, figurent deux institutions muséales de la Côte-de-Beaupré, soit Aux Trois Couvents et La Grande Ferme. Pour les habitants, la mesure est toutefois moins tangible puisque l’accès à La Grande Ferme est déjà gratuit tout au long de l’année.

De son côté, le centre d’interprétation Aux Trois Couvents avait déjà favorisé l’accès à son établissement aux résidants en offrant l’entrée gratuite tous les dimanches aux citoyens de la Côte-de-Beaupré. Toutefois, la gratuité élargie pour tous une fois par mois rendra encore plus accessible l’histoire de la Côte-de-Beaupré.

«Nous sommes heureux de cette annonce puisque nous croyons fermement que les musées ont un devoir d’éducation, de mise en valeur et de diffusion du patrimoine. Si une telle mesure permet l’accès aux institutions muséales à un plus grand nombre de citoyens, nous ne pouvons que nous réjouir», soutient Geneviève Bergeron, directrice générale Aux Trois Couvents.

Aux Trois Couvents

Le lieu renferme trois expositions permanentes axées sur l’histoire et le patrimoine de la région. L’exposition Regards sur la Côte-de-Beaupré, en place depuis 2013, permet aux visiteurs de survoler la région des chutes Montmorency jusqu’au Cap Tourmente. Le Site archéologique des vieux-couvents d’hier à aujourd’hui, lui, permet de comprendre l’évolution de l’occupation des lieux. On y observe de nombreux artefacts retrouvés lors de fouilles archéologiques et même les fondations des vieux couvents dont le premier remonte à 1694.

La classe d’antan propose quant à elle, une reconstitution d’une salle de classe d’époque. Cet été, l’exposition temporaire proposée est Sœur Alice Pruneau, son âme et ses pinceaux. Présentée jusqu’au 4 septembre 2018, l’exposition met en valeur les œuvres de la période «Arts modernes» de sœur Alice, cette «religieuse-artiste» qui a étudié à l’École des Beaux-Arts de Québec entre 1940 et 1945 où elle a reçu l’enseignement de Jean-Paul Lemieux. 

Adresse: 7976, avenue Royale, Château-Richer 

La Grande Ferme

Fondé en 1667 par Mgr François de Laval, le site de La Grande Ferme met en lumière le patrimoine agricole de la Côte-de-Beaupré. Le centre d’interprétation a d’ailleurs comme mission de sensibiliser les visiteurs à la découverte des patrimoines historique, archéologique et naturel de Saint-Joachim et de la région de Cap-Tourmente. L’exposition permanente traite de la Grande Ferme à travers les découvertes archéologiques. Une seconde exposition porte sur la vie à Saint-Joachim en 1900 avec une présentation de photos anciennes. La visite guidée de site et de la maison est donc offerte gratuitement en tout temps. L’endroit offre également différentes activités comme la simulation de fouilles archéologiques et la prestation d’un conteur sur la légende de la maison «revirée de bord».

Adresse: 800, chemin du Cap-Tourmente, Saint-Joachim-De-Montmorency

L’exposition permanente de La Grande Ferme fait place aux découvertes archéologiques

Photo gracieuseté– La Grande Ferme

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *