Culture
18:44 1 juin 2009 | mise à jour le: 1 juin 2009 à 18:44 temps de lecture: 3 minutes

La pluie inspire un sombre tableau à Boischatel

Les 75 peintres qui ont pris part à la 6e édition de la Route de la Nouvelle-France en peinture auraient pu s’inspirer du ciel gris et de la pluie tellement ils ont été présents les 30 et 31 mai à Boischatel. Ils ont toutefois préférer dire aux organisateurs de ce symposium de peinture en plein air qu’ils avaient apprécié la qualité de l’événement présenté dans le site enchanteur de la Maison Vézina.

Les caprices de dame Nature ont affecté le moral des troupes menées par le directeur général de l’Association culturelle et artistique de la Maison Vézina (ACAMV), Jean-Guy Bélisle, surtout lorsqu’un violent orage est survenu dimanche, sur l’heure du dîner.
«Des tentes protectrices se sont envolées et des toiles ont même été endommagées», a confié M. Bélisle qui avait amorcé sa journée en apprenant que l’ensemble vocal Vibrato, regroupant des choristes de Québec et de la Côte-de-Beaupré, a annulé le spectacle qu’il devait présenter en après-midi en raison des conditions météorologiques menaçantes.

Le gros averse a alors sonné le glas de plusieurs peintres qui ont décidé de plier bagage. Malgré tout, les artistes participants avaient de bons mots pour l’activité qui accueille des peintres provenant des quatre coins du Québec.

De retour l’an prochain

«La météo a refusé de collaborer avec nous, cette année, mais les gens ont dit qu’ils allaient revenir l’an prochain. Certains ont affirmé que la Route de la Nouvelle-France en peinture constituait LE symposium. C’est très flatteur», a souligné M. Bélisle en entrevue avec L’Autre Voix.
«Le site est exceptionnel avec la vue sur le fleuve Saint-Laurent et l’Île d’Orléans. Tout ce que l’on voit, on veut le peindre. Même s’il n’y a pas beaucoup de visiteurs, on échange entre nous et ça crée des liens», a mentionné la peintre Danielle Lavoie, de Charlesbourg. Mauvais temps rime aussi avec peu d’achalandage ce qui a eu des conséquences néfastes sur la vente de billets qui permet de remporter une des toiles remises par 10 peintres à l’ACAMV afin de financer ses activités.

Peintre d’un soir

Présenté sous la présidence d’honneur de Christianne Gagnon, pastelliste de Tewkesbury, le symposium de peinture en plein air avait débuté le 29 mai, en soirée par l’activité «Peintre d’un soir» où quatre personnalités régionales accompagnée d’un peintre ont réalisé, devant près de 100 personnes réunies à la Maison Vézina, une toile de petit format qui y sera exposée durant la saison estivale.

Il s’agissait de Lysanne Marois-Ouellet, journaliste à la Télé d’Ici, Mario Leblanc, directeur général du Centre local de développement de la Côte-de-Beaupré, Roger Henry, de la Commission des normes du travail, et Marie-Claude Pouliot. Ils étaient conseillés et dirigés par les artistes Christianne Gagnon, Suzanne Claveau, Yvon Lemieux et Claire Gendron.

Au son de la cornemuse

Les artistes ont pu se produire, samedi après-midi, au son de la cornemuse jouée par le conjoint de la présidente d’honneur et représentant du 78e Fraser Highlanders , Allan Stairs.

Articles similaires

14:00 4 septembre 2014 | mise à jour le: 4 septembre 2014 à 14:00 temps de lecture: 1 minutes
En quête de lumière

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *