Culture
21:57 26 mai 2017 | mise à jour le: 26 mai 2017 à 21:57 temps de lecture: 2 minutes

Nouvelle fresque à Saint-Ferréol-les-Neiges

MURALE. La municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges va de l’avant avec son projet de revitalisation de son noyau villageois en officialisant la création d’une nouvelle fresque sur les murs de son église.

Marie-Claude Dubé de Développement Côte-de-Beaupré, Marie-Chantale Lachance et Nathalie Lessard de Sautozieux, Parise Cormier, mairesse et préfète de la MRC et M. Fillion de la Caisse Desjardins Côte-de-Beaupré.

(Photo gracieuseté)

Saint-Ferréol-les-Neiges a mandaté Sautozieux Création, une entreprise locale qui a déjà réalisé cinq fresques sur la Côte-de-Beaupré, pour s’occuper de son imposant projet de fresques identitaires sur son église. Les quatre murs de l’église, dont la façade et le clocher, passeront sous le pinceau des artistes.

«Les fresques de l’église de Saint-Ferréol-les-Neiges, qui seront peintes en juin et en juillet prochain, marqueront le début de l’ensemble des travaux de revitalisation, a fait savoir la mairesse de la municipalité et préfète de la MRC de La Côte-de-Beaupré, Parise Cormier. Ce projet, unique en son genre au Québec, promet d’être des plus créatifs et originaux tout en s’intégrant respectueusement à ce lieu de culte et à son environnement.»

L’équipe de Sautozieux compte utiliser les plus grands symboles de Saint-Ferréol-les-Neiges pour réaliser son œuvre. La coupe du bois, l’agriculture, la drave, le site des Sept-Chutes, le sentier Mestachibo, la randonnée pédestre, le vélo, le ski fond, la flore et les paysages ne sont que quelques exemples qui viendront imprégner l’œuvre.

Le coût total du projet est 97 670$ dont 22 670$ serviront à la réparation du parement de l’église. L’ensemble des travaux de l’église sera assuré par des entreprises locales. La municipalité assumera les coûts reliés à la réparation de l’enduit bétonné et la préparation des surfaces.

Quant à la conception et à la réalisation de l’œuvre, cinq partenaires se sont associés pour soutenir financièrement le projet : Desjardins, Boralex, la MRC de la Côte-de-Beaupré via le Fonds de développement régional, Développement Côte-de-Beaupré, via le Fonds de développement des territoires et Caroline Simard, députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *