Culture
21:15 20 juillet 2017 | mise à jour le: 20 juillet 2017 à 21:15 Temps de lecture: 3 minutes

Circuit des créateurs plus techno que jamais

PARCOURS. Après trois éditions à miser sur un dépliant papier, le circuit des créateurs revient cette année avec une nouvelle approche, plus connectée à la réalité technologique.

La présidente du RICCB, Annie Lévesque, devant sa galerie d’art Ni Vu Ni Cornu, membre du Circuit des créateurs.

(Photo TC Media – Archives)

Depuis quatre ans, le Regroupement des intervenants culturels de la Côte-de-Beaupré (RICCB) organise le Circuit des Créateurs. Ce parcours permet aux résidents et aux touristes de visiter différents artistes, lieux de diffusion, événements et artisans de la région. Le lancement de la prochaine édition doit avoir lieu d’ici la fin du mois de juillet.

Cette année, les artisans de ce projet ont décidé de migrer vers le web. «On va animer de plus en plus le site internet avec des capsules vidéos, rapporte la présidente du RICCB, organisateur du Circuit des créateurs, Annie Lévesque. On va aussi être de plus en plus féroce sur le web et en version numérique.» Pour la présidente, c’est un processus qui allait de soi. «Tout migre vers là. C’est important d’aller là où sont les gens.» La version papier va toujours exister, mais sera simplifiée

Cette nouvelle façon de fonctionner permet aussi d’aller chercher de nouveaux membres au circuit en cours d’année. «Avec la version papier, on était limité, parce qu’on n’avait qu’une date de tombée et après, les artistes ne pouvaient plus se joindre au circuit.»

Un regroupement plein de projets

Ceux qui se cachent derrière cette attraction de la Côte-de-Beaupré ont plusieurs autres projets en lien avec la vie culturelle de la région. L’un de leurs principaux objectifs se veut de bonifier les adhésions au regroupement. «Il y a la possibilité d’aller recruter 130 intervenants culturels sur la Côte-de-Beaupré, assure Annie Lévesque. Actuellement, on compte une cinquantaine de membres. On a mis en place un comité pour sensibiliser et interpeler les gens sur la mission du regroupement.»

Les membres désiraient aussi que le regroupement devienne plus actif, soit en organisant des activités ou en participant à des événements de la région. «C’est important de se faire voir, de se faire connaître», croit Mme Lévesque. Au mois d’août, sept d’entre eux prendront part au Symposium Arts et Reflets de Château-Richer. «On va tous être regroupé au même endroit sur le terrain.»

Toujours en croissance, il reste encore du chemin à faire avant de dire que le RICCB possède des bases solides, selon sa présidente. «Une des raisons de ça, c’est que nous sommes tous des bénévoles, rappelle-t-elle. On est tous soit travailleur autonome ou une petite PME. On a déjà des urgences et des exigences assez difficile à atteindre chacun dans nos entreprises.»

Le lancement officiel du Circuit des créateurs se tiendra le 25 juillet à 18h à la Microbrasseries des Beaux Prés.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *