Culture
15:25 2 août 2012 | mise à jour le: 2 août 2012 à 15:25 temps de lecture: 3 minutes

Investissement d’un million à la maison Drouin

La maison Drouin, située à Ste-Famille, sur l’Île d’Orléans, aura droit à une cure de jeunesse. Un investissement d’un million permettra de restaurer la résidence âgée de 285 ans. L’annonce a été faite le 31 juillet dernier, soit la veille du déclenchement des élections.

Le gouvernement du Québec a donc octroyé à la Fondation François-Lamy, propriétaire de la maison, une subvention de 930 000 $. La Fondation devra quant à elle fournir 10 % de l’investissement provincial tandis que la Caisse Desjardins de L’Île-D’Orléans verse 20 000 $ dans le projet, ce qui fait au total un investissement d’un peu plus d’un million.

«Nous avons le devoir de préserver et de mettre en valeur nos bâtiments historiques», affirme le député sortant Raymond Bernier lors d’une conférence de presse. La Maison Drouin est la seule de l’île qui date de l’époque du Régime français et qui n’a pas été modernisée. Les visiteurs peuvent donc voir comment vivaient les habitants de l’époque.

L’argent servira notamment à sécuriser la maison pour éviter de mettre en danger les visiteurs. Le bâtiment sera mis aux normes des mesures de protection-incendie et des services sanitaires seront ajoutés. D’importants travaux seront effectués sur l’enveloppe extérieure, notamment sur la toiture, qui fuit à quelques endroits. L’intérieur fera aussi l’objet de travaux.

Selon Alex Blouin, président de la Fondation François-Lamy, les travaux de restauration n’affecteront en rien l’authenticité de la maison. L’argent reçu permettra également de prolonger les dates d’ouverture au printemps et à l’automne. L’exposition à l’intérieure sera revue pour revisiter l’histoire de la demeure à trois époques différentes.

Des années de travail

Le comité formé par la Fondation François-Lamy planche depuis 10 ans sur ce projet de restauration, indique M. Blouin. Plusieurs étapes ont précédé l’élaboration avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Programme fonctionnel et technique (PFT).

La Fondation récoltera sa part de l’investissement en organisant des activités de financement, comme des soupers ou des soirées de théâtre. M. Blouin souhaite que les travaux débutent cet automne, après l’appel d’offres qui sera lancé.

Positif pour l’île

Le maire de Ste-Famille et préfet de la MRC de L’Île-d’Orléans, Jean-Pierre Turcotte, se réjouit lui aussi de cette annonce. «Il s’agit d’un investissement très positif pour la culture et le tourisme sur l’île», avance-t-il. Il espère que les travaux de restauration contribueront à ramener les touristes américains sur son territoire. Selon lui, nos voisins du sud ont quelque peu délaissé l’île ces dernières années, même s’ils tendent tranquillement à y revenir. La Maison Drouin a reçu l’année dernière plus de 6 000 visiteurs, d’après M. Blouin.

Par ailleurs, il s’agissait probablement de la dernière conférence de presse de Raymond Bernier en tant que député de Montmorency dans ses limites actuelles. Lors des prochaines élections, l’île d’Orléans fera partie de la nouvelle circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré. M. Bernier se représentera dans la circonscription de Montmorency.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *