Culture
12:00 30 juin 2015 | mise à jour le: 2 juillet 2019 à 17:47 temps de lecture: 3 minutes

Tour d’horizon des fresques de la Côte-de-Beaupré

FRESQUES. La Côte-de-Beaupré a la chance de posséder sur son territoire de nombreuses œuvres murales dont les dessins rappellent l’histoire et le patrimoine des lieux qu’elles habitent. Portraits des quatre fresques de la Côte-de-Beaupré.

Fresque au Comte de Roussy

Cette fresque est une commande privée qu’on peut retrouver sur la devanture du commerce de la ferme du Comte de Roussy. «C’est la seule fresque de la Côte-de-Beaupré qui nous a été demandée de cette façon», a expliqué Marie-Chantal Lachance de chez Sautozieux création. La famille Hébert est située sur la Côte-de-Beaupré depuis les balbutiements de la colonisation française. Leur ancêtre, François Hébert, dit le Comte de Roussy, s’est en effet installé sur la Côte en 1658. Depuis, la famille Hébert a perpétré son héritage. Sur la fresque qui recouvre deux portes menant à l’intérieur, on peut apercevoir un décor rural, qui rappelle l’histoire de cette famille.

Fresque de l’école du Petit Prince

La fresque de cette école de L’Ange-Gardien réalisée en 2010 a la particularité d’avoir impliqué les enfants dans le processus de création. Les artistes de Sautozieux leur ont demandé de dessiner ce que leur inspiraient certains thèmes de l’histoire de la municipalité. «On voulait que les plus jeunes découvrent leur histoire, tandis que les plus vieux revivent de bons souvenirs», a raconté Marie-Chantal Lachance. Construite comme des blocs qui se détachent les uns des autres pour parsemer l’ensemble de l’école, elle rappelle le caractère ludique des blocs de jeux.

Fresque de Beaupré

La fresque de Beaupré présente un paysage anachronique qui raconte elle aussi l’histoire de la municipalité. Inaugurée en août 2008, elle est conçue pour donner l’impression à celui qui la regarde d’être à l’intérieur et de jeter un coup d’œil vers le paysage de l’extérieur. En arrière-plan, le célèbre Mont-Saint-Anne trône pour commémorer son importance dans cette municipalité. Les bâtiments et les habits des personnages de la fresque couvrent toutes les années d’existence de la ville.

Fresque de Saint-Anne-de-Beaupré

La fresque située sur un mur du musée du sanctuaire de Saint-Anne-de-Beaupré est immanquable lorsque vous roulez sur le boulevard Sainte-Anne. Elle a été réalisée à l’occasion du 350e du sanctuaire, en juin 2008. Recouvrant trois pans de mur, elle aussi a été peinte en trompe-l’œil pour exposer différents attraits de l’histoire de la région. Le patrimoine religieux de l’endroit, les Premières Nations, le tourisme, le fleuve, l’aspect rural: tous ses éléments et plusieurs autres encore peuvent être aperçus si vous prenez le temps de la regarder.

Québec Hebdo

Articles similaires

20:37 29 août 2012 | mise à jour le: 29 août 2012 à 20:37 temps de lecture: 4 minutes
Histoire de poires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *