Culture
13:55 5 août 2015 | mise à jour le: 5 août 2015 à 13:55 temps de lecture: 2 minutes

Une centaine de peintres en plein air

PEINTURE. Le plus important symposium en plein air du Québec, l’événement Arts et Reflets à Château-Richer, prévoit accueillir près d’une centaine d’artistes lors de son weekend d’activités.

Les 7, 8 et 9 août prochain, les terrains aux alentours du Moulin du Petit-Pré seront pris d’assaut par la centaine d’artistes venus peindre en plein air. Selon le porte-parole de l’événement, Gilles Jobidon, la particularité du symposium réside dans la mixité entre les artistes professionnels et amateurs. «Pour le quart des peintres présents, il s’agit de leur première fois dans un symposium, affirme-t-il. Les artistes peuvent échanger entre eux sur leur art.»

L’événement, gratuit pour le public, permet aux amateurs d’art de venir contempler les œuvres d’artistes venus des quatre coins de la province. «Plusieurs artistes présents lors de ce weekend font le tour des symposiums durant la saison estivale pour gagner en visibilité et vendre quelques toiles», rapporte M. Jobidon. Des artistes du Nouveau-Brunswick et de la Belgique font aussi le voyage jusqu’à Château-Richer pour l’occasion.

Chaque artiste peut mettre dix toiles à vendre à son kiosque et se doit de peindre tout le weekend. «Ce n’est pas une exposition, c’est plutôt un moment où les artistes et les amateurs d’art peuvent se rencontrer pour échanger sur la signification des œuvres qu’ils désirent acheter.»

Je te raconte

La thématique de la 23e édition du symposium vient du titre de l’œuvre offerte par la présidente d’honneur de l’événement, Josée Fontaine. D’une valeur de 1725$, la toile, intitulée «je te raconte», est tirée lors de la dernière journée du symposium. Des signets aux couleurs de l’œuvre sont aussi distribués aux 30 000 visiteurs attendus sur le site tout le long de la fin de semaine.

Né d’un désir de revitaliser l’art sur la Côte-de-Beaupré, le symposium Arts et Reflets s’est rapidement transformé tel qu’on le connaît aujourd’hui. Son financement vient à 90% des activités de financement organisées par l’organisme, comme le tirage de la toile et l’encan du cocktail de lancement le vendredi soir.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *