Culture
13:00 27 mai 2013 | mise à jour le: 27 mai 2013 à 13:00 temps de lecture: 2 minutes

L’art populaire en vedette au Musée de Sainte-Anne

Le Musée de Sainte-Anne accueille une nouvelle exposition, «L’art populaire au berceau de la Nouvelle-France», dans laquelle il est possible d’admirer plus de 160 œuvres inédites provenant principalement de la Côte-de-Beaupré, de l’Île d’Orléans et de la grande région de Québec.

Mise sur pied par la Société du patrimoine et d’histoire de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans (SPHCBIO), cette exposition présente des pièces datant de la fin du 17e siècle jusqu’au 20e siècle. Elles proviennent de trois musées, soit le Musée de la Civilisation, le Musée de Sainte-Anne et le Musée des Maîtres et Artisans du Québec. Plusieurs personnes ont aussi accepté de prêter des pièces. «Nous n’avons pas voulu nous limiter à une date précise puisque l’art populaire est intemporel», explique Jacques Blais, président de la SPHCBIO.

Il est notamment possible d’admirer du mobilier, de grandes pièces de textiles et différentes sculptures. Une des pièces maîtresses de l’exposition est le Coq de la Pointe d’Argentenay, qui a été retiré d’une autre exposition pour pouvoir la présenter à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Cette exposition est présentée jusqu’en octobre 2013.

La SPHCBIO a d’ailleurs rendu hommage à Yves Bourget et à Annie Cantin pour leur apport à la préservation du patrimoine québécois et à faire de l’art populaire un art à part entière.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Cette exposition présente des pièces datant de la fin du 17e siècle jusqu’au 20e siècle.

(Photo Jean-Manuel Téotonio)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *