Culture
12:00 2 septembre 2016 | mise à jour le: 2 septembre 2016 à 12:00 Temps de lecture: 4 minutes

Spectacles en Suède pour les groupes métal Never More Than Less et Sandveiss

MUSIQUE. Never More Than Less et Sandveiss, deux groupes de Québec, sont à Örebro en Suède pour servir leur métal rock aux festivaliers de Live at Heart. Ils sont les premiers Canadiens à monter sur scène. Et la Ville de Québec y est pour quelque chose.

Paul Di Giacomo, Mathieu Roy-Lortie, David Ouellet et Patrick Labbé de Never More Than Less. (Photo gracieuseté – Paul Di Giacomo)

Pour les membres de Never More Than Less, c’est un rêve qui se réalise. «Depuis 2007 qu’on parle d’aller en Suède», confiait Patrick, quelques jours avant le départ. Là-bas, «le métal joue à la radio accoté. C’est ça leur pop!». Le band met donc les pieds dans le «marché naturel» du genre qu’il fait depuis 1999.

Jusqu’à samedi, Never More Than Less côtoiera 800 artistes et professionnels de l’industrie de partout dans le monde. Les musiciens s’amènent avec l’album Peace War Whatever, leur quatrième en carrière et leur «plus satisfaisant». Chacune des pièces est l’œuvre des quatre membres du groupe à parts égales, racontent Patrick et David. Cette fois, on a laissé les maquettes et les avis extérieurs de côté: «On s’est mis à composer cet album-là, et avant même qu’il y ait une note de jouée, on s’est dit: on veut quoi? On s’est dit: tant pis pour les autres, on se fait plaisir à nous autres», résume David. «Ça faisait longtemps qu’on voulait faire un album où on aurait l’impression que c’est comme en show, complète Patrick. On se faisait souvent dire que notre énergie n’était pas la même [sur les albums].» La «hargne» s’entend sur celui-là, garantit le groupe.

Coup de pouce de Première Ovation

Les fans ne seront pas déçus non plus de la version live, promet le band. Never More Than Less sort d’un atelier de perfectionnement de trois jours avec l’équipe du programme Première Ovation, une initiative de soutien à la relève de la Ville de Québec. Les entrées et les sorties de scène ont été peaufinées, les intentions derrière les chansons aussi. «Ça fait la différence entre arriver sur scène et improviser un peu ou arriver sur scène et avoir l’air du band professionnel qui sait ce qu’il fait», témoigne David Ouellet. Le programme supporte aussi leur série de spectacles en Suède.

Première Ovation sert une panoplie d’artistes à différents niveaux, que ce soit pour le démarchage, l’écriture ou encore l’enregistrement. «Il n’y a pas beaucoup de villes qui font ça, mais en faisant ça, tu professionnalises les artistes eux-mêmes, qui eux, s’ils se sentent supportés, vont justement rayonner ailleurs», apprécie Patrick Labbé. Pour lui, le programme agit comme un sceau de qualité: «Si tu as des bands que tu connais qui viennent toujours de la même ville, tu vas te dire: il se passe vraiment de quoi là-bas, je vais y aller!».

C’est du moins le charme qui s’est opéré entre Never More Than Less et la Suède. De retour du festival Live at Heart, le band présentera son nouvel album à Montréal, puis à Québec, au Cercle. Les fans de la région sont attendus le 30 septembre pour lancement de Peace War Whatever.

Ceci pourrait aussi vous intéresser: Le rock-métal de Never More Than Less voyage

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *