Culture
12:00 12 septembre 2016 | mise à jour le: 12 septembre 2016 à 12:00 temps de lecture: 2 minutes

Visite au poulailler du domaine Cataraqui

CULTURE. Au 19e siècle, il accueillait des poules, dont le jaune des œufs était prisé des peintres. Aujourd’hui, le poulailler du domaine Cataraqui raconte l’histoire des grands domaines de Sillery.

La Commission de la capitale nationale du Québec vient d’en inaugurer l’accès gratuit au public, à l’entrée du Domaine Cataraqui.

À l’intérieur, une immense carte réalisée en 1879 illustre les domaines du haut de la falaise de Sillery et les anses à bois, en contrebas. Des modules d’interprétation, des images d’archives et des objets anciens remontent le fil de l’histoire des grands chantiers navals qui se sont installés dans l’anse de Sillery au début du 19e siècle, détaille l’historien Frédéric Smith, chargé du projet. Par la bande, l’histoire des ouvriers et des travailleurs, qui se dévouaient aux grands domaines des marchands de bois, est elle aussi relatée.

«Ce centre d’interprétation représente donc la rencontre des gens d’en haut et des gens d’en bas; les anglophones et les francophones; les catholiques et les protestants; les travailleurs de la terre et les amants de la nature», résume-t-il.

Les designers du projet ont prévu un clin d’œil particulier à l’ancienne vocation du bâtiment, avec l’évocation des cages à poules de l’époque et la disposition de découpes d’œufs et de poules.

La restauration a été réalisée au coût de 270 000$. Pour la Commission de la capitale nationale du Québec, l’ouverture du Centre d’interprétation des grands domaines de Sillery vient consolider la mise en valeur du secteur amorcée avec la gestion et l’animation du parc du Bois-de-Coulonge et du domaine Cataraqui.

Éventuellement, la Commission prévoit que le Centre d’interprétation deviendra la porte d’entrée du sentier linéaire de Sillery. Jusqu’à l’Action de grâces, il est ouvert les fins de semaine et les jours fériés de 10h à 17h. 

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *