Culture
12:08 26 septembre 2018 | mise à jour le: 26 septembre 2018 à 12:08 temps de lecture: 2 minutes

Premier roman pour Chantale Gingras

LITTÉRATURE. Avec un brin de poésie, Chantale Gingras raconte la vie, avec ses grandes joies et ses inévitables malheurs. Mettant en scène une mosaïque de personnages évoluant dans la ville de Québec, son plus récent bouquin La face cachée des cailloux s’approche du quotidien tout en l’éclairant d’un regard unique.

Dans son premier roman, l’auteure Chantale Gingras raconte la vie avec ses joies et ses malheurs.

(Photo gracieuseté)

Professeure de littérature au Cégep de Sainte-Foy, l’auteure a collaboré de nombreuses années à la revue Québec français. Elle a précédemment publié un recueil de twittérature (courts messages lancés sur Tweeter), publié sous le titre La vie est brève aux éditions L’instant Même en 2016. La face cachée des cailoux est son premier roman. Il a été lancé à la librairie La Liberté.

Comptant 236 pages, le livre La face cachée des cailloux est vendu 25,95$ en librairie.

(Photo gracieuseté)

En voici un court aperçu: «Il ne pouvait rien faire d’exceptionnel, ce petit, rien qui n’avait déjà été fait par les deux autres avant lui. D’instinct, il avait semblé comprendre cet état des choses. Il fut sans doute le nouveau-né le plus discret du voisinage et peut-être même de toute la région de Québec…

Il remuait le moins d’air possible, attendait son tour (souvent l’estomac vide ou la couche pleine), s’effaçait autant qu’il le pouvait, comme pour s’excuser d’être là. Dans sa tête s’était durablement imprimée l’idée qu’il était, en effet, le dernier, c’est-à-dire celui qui ne passerait jamais avant quiconque dans quelque situation que ce soit.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *