Culture
20:52 8 février 2012 | mise à jour le: 8 février 2012 à 20:52 temps de lecture: 4 minutes

Bob Bissonnette récidive

Un an et demi après la sortie de son premier album, Recrue de l’année, Bob Bissonnette récidive, cette fois avec Les barbes de séries. Son année à vivre à 100 miles à l’heure, avec un show qu’il a promené dans 135 bars et festivals en 2011, n’a visiblement pas épuisé l’ancien joueur de hockey devenu chansonnier. Il a quitté la scène pour enregistrer son second opus en octobre, il la réintègre pour en célébrer la sortie, qui aura lieu le 21 février à l’Archibald de Lac-Beauport.

«Pour mon premier album, j’avais des tounes écrites au fil des années. Ça a pris Max Talbot [des Flyers de Philadelphie] pour me donner un coup de pied dans le cul pour l’enregistrer. Finalement, j’ai eu une bonne année, j’ai vu que le monde aime ce que je fais alors je continue», explique celui qui se décrit en riant et sans aucune prétention comme une rock star.

En plus du premier extrait Hanrahan (ta femme Suzanne) déjà disponible sur You Tube, Les barbes de séries comprend plusieurs pièces déjà bien connues des fans de Bob dont la chanson éponyme, La machine à scorer et Toune de bière. De nouvelles compositions comme Chantal Machabée, un hymne à la journaliste de RDS, où L’affamé, une liste d’endroits où il fait bon partager une certaine chaleur humaine, seront également sur l’album.

Si le poète du hockey qui a grandi à Sainte-Foy assure que son second bébé est mieux produit, plus fini, et que certaines de ses chansons auront un «petit look différent», comme il dit, il assure que ses fans retrouveront le même bon vieux Bob sur Les barbes de séries.

«Je veux rester le plus authentique possible. Par exemple, pour Hanrahan, l’idée c’est que tout le monde se reconnaît dans [le film] Slap Shot. C’est peut-être très caricatural, mais j’ai joué au hockey pro et il s’en dit des commentaires stupides dans une chambre des joueurs», raconte le chansonnier.

Son lancement à l’Archibald, il le voit comme «un cinq à sept sympa avec cinq ou six tounes de l’album, un party pour dire qu’on repart la machine». Alors, prêt à se lancer encore une fois dans le tourbillon effréné de la tournée des bars? Pas tout à fait.

«C’est fou! Ça a grossi beaucoup plus vite que je pensais. Je calcule que j’ai encore le contrôle, mais des fois, j’ai peur de le perdre», affirme l’ancien hockeyeur. Il veut être impliqué dans ses projets, à tel point qu’il refuse de s’attacher les services d’un gérant. Il cherche par contre à s’entourer de collaborateurs et, surtout, il entend ralentir le rythme en passant de 135 spectacles l’an dernier à un objectif de 90 cette année.

Malgré sa popularité grandissante, Bob Bissonnette n’est pas présent sur le marché radiophonique québécois. Qu’à cela ne tienne! Celui dont les vidéoclips ont été visionnés des milliers de fois sur You Tubes croit qu’il est possible pour un chansonnier de se faire entendre autrement. «Ce n’est pas une finalité de jouer un jour à la radio. C’est l’outil le plus puissant pour se faire connaître, mais c’est loin d’être le seul», considère le chansonnier.

Bob en vrac

– La version originale de la chanson Hanrahan est interdite aux moins de 18 ans sur You Tubes, notamment parce que le vocabulaire clérical y est surutilisé. Bob Bissonnette a heureusement prévu une version familiale. Sauf qu’il n’est visiblement pas habile quand il s’agit de placer les «bips» aux endroits appropriés.

– Quel est le secret de Bob pour boire autant de bières pendant un spectacle tout en gardant la forme? «J’essaye de bien manger, beaucoup de légumes», confie-t-il.

– Bob Bissonnette prépare un gros show à Montréal en avril, question de célébrer l’anniversaire du fameux but d’Alain Côté.

– En plus de la tournée des bars et des festivals et de l’éventuel retour de son OctoBOBfest, Bob Bissonnette aimerait bien tourner des capsules humoristiques gravitant autour du hockey. À suivre.

Pour infos : http://www.bobbissonnette.com

Autres textes à lire sur Bob Bissonnette :

Hockey + musique + humour égal Bob Bissonnette

«Y sont toutes folles», pour la Journée de la femme

Bob Bissonnette lance son octoBOBfest

L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *