Culture
14:00 31 octobre 2015 | mise à jour le: 31 octobre 2015 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Une quatrième exposition pour le Cercle d’amateurs de poupées de Québec

POUPÉES D’ÉPOQUE. Prochainement, le Cercle d’amateurs de poupées de Québec tiendra sa quatrième exposition et vente de poupées, jouets d’époque et oursons. Le regroupement de collectionneurs sera présent pour informer, montrer et partager leur savoir sur une multitude d’objets d’époque.

«On veut faire profiter les gens de nos créations et montrer notre savoir-faire. On souhaite intéresser les gens à notre passion», explique la vice-présidente du Cercle d’amateurs Gabrielle Poirier. Par les années passées, elle estime l’achalandage autour de 500 personnes.

Selon Mme Poirier, l’exposition se veut très esthétique et ludique. Cette année, il y aura une trentaine de tables. «Chaque membre va avoir une table pour ses propres créations et œuvres personnelles. Chaque table a un thème.» Elle ajoute qu’il y aura aussi des tables d’informations pour faire connaître les poupées aux visiteurs. «Les membres du Cercle sont fiers de leurs réalisations.»

Nouveauté cette année, il y aura un volet vente l’exposition. «Ce n’est pas un marché aux puces. C’est plutôt pour les gens qui souhaitent acheter des poupées ou jouets d’époque pour leur collection», nuance la vice-présidente du Cercle.

Un cercle de passionnés

Créé en 2004, le Cercle d’amateurs de poupées de Québec comprend dix membres à Québec et cinq à Montréal. Gabrielle Poirier définit le Cercle comme un jeune groupe dévoué à sa passion. «Nous sommes un regroupement de passionnées du monde des poupées. Nous allons de la confection de costumes et vêtements avec patrons et tissu d’origine, à la restauration de poupées endommagées et bien plus. Le Cercle c’est un regroupement de passionnés de ce monde merveilleux.»

Chaque semaine, les membres se réunissent pour des ateliers où se partagent techniques et connaissances. Étant donné qu’ils n’ont pas tous les mêmes intérêts en matière de poupées, cela favorise un plus grand éventail de thèmes et enseignements. Une fois par mois, ils se réunissent pour une séance administrative.

Personnellement, Mme Poirier collectionne les poupées canadiennes allant des années 1920 à 1960. «À cette époque, le Canada était un joueur majeur dans le monde des poupées. Il y avait une importante distribution partout dans les pays du Commonwealth.»

L’exposition et vente aura lieu les 14 et 15 novembre au Gymnase Gaétan Boucher du Séminaire Saint-François. Le prix d’entrée est de 3$ et sera remis en don à la Fondation Saint-François. Pour plus d’informations: http://clubpoupeesquebec.org/

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *