Culture
15:17 20 janvier 2015 | mise à jour le: 20 janvier 2015 à 15:17 temps de lecture: 3 minutes

Faire la promotion de Québec en 360 degrés

PHOTO. De la photo, le Sillerois Luc Villeneuve en mange. Mais ne lui parlez pas de photos de mariage ou de portraits en studio. Ce qu’il aime, c’est de faire de la photo un véritable média, montrer les détails, la beauté, et, surtout, livrer un message par l’image. Et il entend utiliser son art pour faire rayonner sa belle ville de Québec.

Le photographe, que plusieurs connaissent pour sa fameuse carte de Noël en 360 degrés, s’est donné le mandat de faire la promotion de Québec par les médias interactifs. C’est qu’après une carrière professionnelle bien remplie, Luc Villeneuve souhaite maintenant apporter une contribution personnelle au développement de sa région. «C’est mon plaisir de montrer un des plus beaux coins de la planète. Si ça peut avoir une incidence sur le tourisme, je suis bien content. C’est une forme de mécénat pour moi», explique-t-il.

Et il s’affaire à entrainer d’autres mordus de photo comme lui dans son sillage. Vice-président d’IVRPA (International VR Photography Association, un groupe de photographes spécialisés dans les médias 360 degrés) depuis un an, il souhaite amener la conférence annuelle du groupe à Québec en 2016. «Des photographes de partout au monde qui diffuseraient tous azimuts de superbes images de Québec, ce serait vraiment un bon coup», croit M. Villeneuve.

Le défi est de taille pour le Sillerois. Si Québec est reconnue pour être une belle ville, de surcroit toujours bien éclairée, les distances entre ses différents attraits sont grandes et la saison froide complique les choses. «J’aimerais les amener ici l’hiver pour leur faire revivre le monde magique de ma carte de souhaits, mais ça demande trop de logistique. Il y a quand même des incontournables en toutes saisons comme le Parc de la Chute-Montmorency ou le Petit Champlain», assure-t-il.

Reste qu’à une époque où le matériel évolue constamment – les photographes qui travaillent comme Luc Villeneuve en 360 degrés utilisent souvent un matériel robotique performant – le spécialiste de l’image prévoit des retombées palpables pour Québec si la réunion annuelle de l’IVRPA se tient ici en 2016. «Quand ils retourneront chez eux ensuite, les participants feront rayonner Québec. Faire de la photo pour faire de la photo, ça n’a pas de sens. Il faut saisir le maximum d’opportunités pour que ce soit payant», conclut M. Villeneuve.

Pour admirer le travail de Luc Villeneuve: 360-image.com

L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *