Culture
20:50 26 juin 2014 | mise à jour le: 26 juin 2014 à 20:50 Temps de lecture: 3 minutes

Deux gais lurons cet été au Théâtre Petit Champlain

THÉÂTRE – Après avoir plongé avec succès dans le répertoire de Francis Veber (L’emmerdeur et Le dîner de cons), le Théâtre Voix d’accès reprend sa marque de commerce, la comédie française, en présentant «Le gai mariage», de Michel Munz et Gérard Bitton (La vérité si je mens).  

Dans cette comédie, Henri de Sacy (Emmanuel Bédard), hérite d’un million d’euros de sa vieille tante. Dans ses dernières volontés, la défunte indique qu’il doit se marier dans l’année. Mais Henri est un charmeur de première classe, refusant de se consacrer à une seule femme, quitte à se marier avec un pote! Le personnage principal propose donc le contrat particulier à son ami Dodo (Jean-Michel Girouard), un acteur raté, célibataire et sans emploi. Mais une série de quiproquos et d’embrouilles s’ensuivront.

Emmanuel Bédard souligne qu’il est aux antipodes de son personnage, lui, marié, un bébé et avec un système de valeurs différent. «Henri de Sacy aime sa liberté plus que tout. Pour lui, ce n’est pas envisageable de prendre une épouse. C’est un homme qui déchante. Même s’il est méchant, j’essaie de le rendre sympathique», exprime l’acteur et producteur de Sainte-Foy.

Le comédien jouant le joli cœur forme un nouveau duo cette année, avec Jean-Michel Girouard. Son principal acolyte et associé (Dream Team), Nicolas Létourneau, est retenu au théâtre d’été Dam-en-Terre à Alma, où il joue cet été dans «Poison d’avril». «Ça se passe bien», résume Emmanuel Bédard, en parlant de son nouveau partenaire de travail.

Complexe G

Pourquoi ne pas avoir poursuivi dans le répertoire de Veber, une recette éprouvée? «Il est vrai que le répertoire n’est pas épuisé, mais il y a des scénarios qui ne sont pas encore libérés de droits pour qu’on puisse les utiliser. Je suis confiant avec les auteurs du « Gai mariage ». En même temps, la pression est assez forte quand on porte deux chapeaux (acteur et producteur)», concède l’artiste fidéen.

Outre un premier rôle dans «Le gai mariage», Emmanuel Bédard a décroché aussi un petit rôle dans «Complexe G», une série humoristique à sketches (adaptation de Working Girls, un concept néerlandais) qui sera diffusée cet automne sur les ondes de TVA. Cette série, produite par QuébéComm, met en vedette Pascale Bussières, Anne Casabonne, Édith Cochrane et Sonia Vachon.

Groupe Québec Hebdo.

«Le gai mariage» est présenté jusqu’au 23 août au Théâtre Petit Champlain. Il met aussi en vedette Richard Fréchette, Jean-Michel Déry et Marie-Hélène Lalande. Information: 418 692-2631 ou Réseau Billetech

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *