Culture
18:45 2 novembre 2014 | mise à jour le: 2 novembre 2014 à 18:45 temps de lecture: 3 minutes

À Rome sur les traces de François de Laval et de Marie de l’Incarnation

PHOTO. Daniel Abel, un résident de Sainte-Foy qui a fait de la photographie religieuse une véritable spécialité, revient tout juste de Rome. Parti en pèlerinage sur les traces des nouveaux saints François de Laval et de Marie de l’Incarnation en compagnie de l’archevêque de Québec Mgr Gérald Cyprien Lacroix, il ramène dans ses bagages plus de 6000 photos qu’il souhaite maintenant partager.

De Tours à Montigny-sur-Avre, de l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes à Rome puis au Vatican, Daniel Abel a photographié une tournée «à l’ampleur démesurée», dira-t-il à son retour. Entre la réception avec tambours et clairons dans la commune de La Flèche où Monseigneur de Laval a fait ses études et sa descente dans la crypte où il a cru pouvoir entendre parler les morts au monastère de Solesmes, le photographe a pourtant eu l’impression de manquer de temps pour pouvoir prendre toutes les photos qu’il aurait voulu.

À Rome toutefois, il était prêt pour la messe d’Action de grâce soulignant la canonisation de François de Laval et de Marie de l’Incarnation, reconnus saints le 3 avril dernier. «J’avais la lentille qu’il fallait. On m’avait dit qu’en dessous d’une 400 mm, j’allais être dans les ligues mineures. Je suis arrivé avec une 400 mm fixe et beaucoup d’enthousiasme visuel», raconte le passionné qui a investi une somme d’argent considérable pour être à la hauteur de cette aventure.

Ses photos du pape François montrent l’intérêt de son investissement. Alors qu’il était loin du Saint-Père, ses photos donnent l’impression qu’il était posté à ses côtés «Pour moi, ça a été une apothéose spirituelle et professionnelle. J’ai été reçu [au Vatican] comme l’un des leurs», rapporte M. Abel.

De retour chez lui à Sainte-Foy, Daniel Abel se replonge dans ses souvenirs. Des 6000 photos qu’il a prises réparties sur 8 cartes de 64 gigaoctets, il pense en conserver et en traiter quelque 4000. Un travail colossal selon ses dires qui devrait lui prendre de 125 à 130 heures de travail. Toutes ces photos, il entend les donner au Séminaire de Québec et aux Ursulines «en guise de mémoire», explique-t-il simplement.

Pour admirer les photos de Daniel Abel: La messe d’action grâce pour les canonisées présidée par le Saint-Père François à la basilique Saint-Pierre de Rome. https://www.flickr.com/photos/abelda/sets/72157649028747645/ Tous les albums religieux réalisés par le photographe depuis quelques années. https://www.flickr.com/photos/abelda/sets/ L’Appel, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *