Culture
20:43 22 avril 2013 | mise à jour le: 22 avril 2013 à 20:43 temps de lecture: 2 minutes

Vieillir, de la Nouvelle-France à aujourd’hui

Après avoir planché pendant plus de six mois sur le sujet, la commissaire Suzanne Marchand livre le fruit de ses recherches et ses découvertes dans l’exposition «Longue vie. Vieillir au Québec autrefois», présentée jusqu’au 22 décembre au Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy.

L’exposition dresse un portrait de la situation des personnes âgées, de la Nouvelles-France à aujourd’hui. L’espérance de vie, la perception des personnes âgées, leur occupation et leurs loisirs sont autant de thèmes abordés dans l’exposition.

Par exemple, le visiteur pourra apprendre que bien avant que les étudiants sortent dans les rues manifester avec des casseroles leur désaccord, le «Charivari» existait il y a trois générations de cela. «À cette époque, les manifestants s’opposaient surtout à un veuf ou une veuve qui se remariait trop vite, ou avec une personne beaucoup plus jeune que son âge», explique Mme Marchand.

Le fumage de la pipe, tant chez les hommes que chez les femmes âgées, ainsi que le tabac à chiquer, étaient ancrés dans les habitudes. Des crachoirs faisaient ainsi partie du décor dans les maisons.

Le Centre d’interprétation historique de Sainte-Foy est situé au 2825, chemin Sainte-Foy. Pour connaître les heures d’ouverture de l’exposition: 418 654-4576 ou www.maisonsdupatrimoine.com.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *