Culture
20:13 22 janvier 2013 | mise à jour le: 22 janvier 2013 à 20:13 Temps de lecture: 3 minutes

Une boîte à musique mystérieuse

Passionnée de musique et de théâtre, Geneviève Ruel a su réunir ses deux champs d’intérêt en achetant un orgue de Barbarie, en 2010, d’un ami qui partait pour l’étranger. Depuis, elle le trimballe un peu partout dans la ville, pour mieux faire connaître cette boîte à musique à la fois mystérieuse et rassembleuse.

«J’ai voulu combler mon côté artistique qui est très fort. Je souhaite le plus possible entrer en contact avec les gens, que ce soit les jeunes, les familles ou les personnes âgées», explique celle qui travaille comme éducatrice spécialisée le jour, au Cégep François-Xavier-Garneau.

Conçu de manière traditionnelle il y a neuf ans par un fabricant suisse, le modèle d’orgue de Geneviève Ruel peut jouer jusqu’à 27 notes différentes. Bien sûr, des modèles plus imposants offrent une gamme plus étendue de notes.

«C’est un instrument à vent mécanique. Je le fais fonctionner avec une manivelle qui actionne des soufflets à l’intérieur. Ceux-ci animent les flûtes, en quelque sorte les poumons de l’orgue. C’est assez facile de jouer, mais le véritable défi est de chanter en même temps», témoigne celle qui chante notamment le thème de Mission impossible, pour le plus grand plaisir des jeunes.

Quand elle se rend dans les résidences pour personnes âgées, Geneviève Ruel présente plutôt un répertoire de musique française, comme des pièces d’Édith Piaf et d’Aznavour.

Spectacles

Geneviève Ruel présentera en compagnie de Général Patente (Marc Duval) le théâtre d’objets «Curieuses anecdotes», le 23 février à 14h, à l’auditorium Pierre-Boutet de la bibliothèque Paul-Aimée-Parent.  

«Un homme vient acheter la maison de Madame Gertrude que je personnifie. Une fois arrivés dans la maison, on va jusqu’au grenier et on redécouvre des souvenirs, dont l’orgue de Barbarie», raconte-t-elle.

La dynamique chanteuse prépare aussi un nouveau spectacle qui sera présenté lors de l’édition 2013 des Fêtes de la Nouvelle-France, avec la collaboration de Steeve Bernier. «Notre duo fera de l’animation de rue. On est en train de construire un petit bijou. J’aurai de nouveaux cartons pour des chansons d’époque de 1700, 1800 et des chansons à répondre», annonce-t-elle.

Groupe Québec Hebdo.

Information: 418 932-6874

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *