Culture
22:12 22 novembre 2013 | mise à jour le: 22 novembre 2013 à 22:12 Temps de lecture: 3 minutes

Aménager la magie de Noël

En 1992, Claudette et Camille Boutet achetaient leurs six premières maisons. Vingt ans plus tard, le couple du quartier des Saules compte maintenant 350 bâtiments, incluant des restaurants, des garages, des églises, répartis en ville comme en campagne, et certains même aussi loin qu’au Pôle Nord.

Posséder 350 vrais bâtiments serait assurément impressionnant… mais en posséder 350 en modèles miniatures ne l’est pas moins: il suffira de passer par le Moulin des Jésuites, les samedi et dimanche entre le 1er décembre et le 5 janvier, pour s’en convaincre. Du reste, toutes les pièces présentées par le couple de collectionneurs, produites par une compagnie américaine, reproduisent des maisons qui existent ou qui ont déjà existé.

Depuis un mois, Claudette et Camille Boutet se consacrent ainsi au montage d’un village de Noël en trois temps. Dans le quartier résidentiel, les taxis et les calèches circulent entre les maisons et les gens qui font leurs emplettes de Noël. Ville construite en hauteur, elle est dominée par la basilique, où plusieurs se retrouveront plus tard pour réveillonner.

Dans le village rural, les animaux de la ferme prennent l’air dans leur enclos. Non loin d’eux, un policier fait sa tournée pour admirer les décorations et saluer au passage les joyeux fêtards. Quelques audacieux font fi du froid et accrochent leurs vêtements sur la corde à linge; les villages ont des traditions de Noël que les villes ne connaissent pas.

Au Pôle Nord, l’imaginaire est roi. Un Père Noël en moto nous accueille à l’entrée du village. Participant à une course, la célèbre voiture de Disney Flash McQueen passe à proximité du village d’Inuits et de ses igloos, ses pingouins et ses ours polaires. Un long tapis rouge illuminé mène vers des escaliers dignes de Cannes. Si c’est ça le Pôle Nord, on veut y aller.

Au total, ce sont près de 100 pièces que Claudette et Camille Boutet ont extrait de leur collection pour composer ces villages miniatures. S’ils n’en sont pas à leur première exposition, chacune d’elle est différente au gré de la créativité du couple. L’aménagement des différentes scènes est en effet susceptible de faire naître bien des histoires chez les visiteurs, quel que soit leur âge.

Visites

Les deux collectionneurs les invitent d’ailleurs à s’imprégner de l’esprit de Noël dès dimanche, le 24 novembre, de 10 h à 16 h, pour assister à la fin du montage de l’exposition au Moulin des Jésuites. L’entrée est gratuite. À compter du 1er décembre, il en coûtera 3 $ pour admirer l’œuvre du couple, qui sera par ailleurs présent sur place tous les dimanches jusqu’au 5 janvier. Les jeunes de 12 ans et moins n’auront rien à débourser.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *