Culture
22:33 20 mai 2016 | mise à jour le: 20 mai 2016 à 22:33 Temps de lecture: 3 minutes

Un succès de télévision signé Québec

TÉLÉVISION JEUNESSE. Plusieurs élèves de la province avaient rendez-vous, aujourd’hui et demain, au Pavillon de la jeunesse pour participer au tournage de l’émission de Télé-Québec, Le dernier passager. Avant de débuter le tournage, certains ont eu le droit à la visite du maire de Québec, Régis Labeaume.

C’est dans le cadre de la sixième saison de l’émission que l’équipe de PR3 Medias est revenue sur le même lieu qu’elle a utilisé pour les cinq précédents tournages. «Depuis six ans, nous produisons l’émission à ExpoCité. C’est un studio formidable et on est toujours très bien accueilli. La compagnie PR3 Medias est implantée à Québec depuis six ans et on fait de la production télé régulière. Avec Télé-Québec, cette année, c’est notre sixième saison et on espère toujours en faire une septième», affirme le président et directeur général Richard Samson.

Selon lui, l’une des raisons de se réjouir du fait que l’émission soit tournée à Québec, c’est que ça amène du rayonnement sur ce qui se fait dans la Vieille-Capitale. «C’est un événement qui est majeur et qui amène des retombées majeures pour nous, mais aussi pour les techniciens des équipes de Québec qui sont de plus en plus spécialisées. Plus ça avance, plus on veut augmenter la production faite à Québec.

Une émission pour faire bouger les jeunes

Avec un auditoire d’environ 100 000 personnes par semaine, Le dernier passager a pour but de rappeler aux jeunes qu’il n’y a pas que les loisirs électroniques. «L’émission c’est Le dernier passager. Des écoles s’affrontent l’une contre l’autre et l’objectif c’est que, par des jeux, on veut décoller les enfants de Facebook et de l’ordinateur. C’est un jeu pour développer autant l’intellect que les habilités physiques. L’école qui est la première à démarrer l’autobus avec tous ses joueurs à l’intérieur, par le biais des épreuves, gagne la partie», explique Richard Samson.

Si l’équipe tente de se renouveler chaque année, le choix de conserver l’animatrice Anaïs Favron comme tête d’affiche ne semble absolument pas à discuter. «Anaïs est très dynamique. Elle est jeune et a un très bon contact avec les participants. C’est une facilitatrice pour créer une ambiance joviale, à l’image de l’émission.»

Le maire vient faire un tour

Avant le début de la première des deux journées de tournage, le maire Régis Labeaume est venu assister à la production de l’émission tournée à Québec. «On connaît Richard depuis longtemps, c’est un gars fidèle qui vient de Québec. Il n’y a pas beaucoup de tournages comme ça à Québec, ça va avec l’industrie. On a un studio de télé ici, on a l’amphithéâtre, ça s’en vient bien notre affaire.»

Le PDG de PR3 Medias était bien content de la première visite du maire sur le plateau. «On voulait que le maire vienne visiter le plateau de tournage pour qu’il réalise l’ampleur de l’investissement et de la production qui se fait ici. Il était bien content parce qu’à Québec, on fait travailler beaucoup de techniciens. C’est de belles retombées qui rayonnent à Télé Québec.»

La diffusion de la sixième saison de l’émission Le dernier passager débutera dès janvier, sur les ondes de Télé-Québec.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *