Culture
19:55 2 mars 2016 | mise à jour le: 2 mars 2016 à 19:55 temps de lecture: 3 minutes

Un concours pour donner de bonnes notes à la relève musicale

PERCUSSIONS. L’Harmonie de Charlesbourg lance un concours de bourses pour la relève musicale des régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Cette première édition s’adresse tout particulièrement aux jeunes percussionnistes de tout acabit.

«L’Harmonie a toujours participé aux activités de Charlesbourg et s’est toujours impliquée dans la région. On a voulu poursuivre en ce sens, en plus d’encourager la relève à continuer à jouer, que ce soit par plaisir ou de façon professionnelle», explique l’instigatrice du projet, Anne-Sophie Poulin-Girard.

Cette distinction entre «plaisir» et «professionnel», elle y tient alors que la plupart des concours visent plus volontiers l’ambition et l’excellence. Or c’est précisément pour interpeller une frange délaissée et pour reconnaître, voire stimuler la diversité de la pratique musicale que l’initiative a vu le jour.

Anne-Sophie Poulin-Girard en est d’ailleurs un exemple, elle qui, après des études en musique au cégep, s’est faite physicienne d’abord, saxophoniste ensuite. Sa présence dans le jury va donc dans le sens qu’on cherche à donner au concours; elle en partage la responsabilité avec François Dorion, directeur musical de l’Harmonie de Charlesbourg, et Jean-Luc Bouchard, chargé de cours en percussions à l’Université Laval.

Certes, la qualité de l’exécution et de l’interprétation n’est pas pour autant à négliger dans le dossier de candidature, mais elle ne compte que pour la moitié des critères à évaluer; l’autre 50% est réservé à l’engagement, le leadership et la persévérance dont le candidat fait preuve dans la pratique de son instrument de musique.

Vers une deuxième édition?

Combien espèrent-ils de candidatures pour cette première édition? «On n’a pas fixé d’objectif», admet Anne-Sophie Poulin-Girard, mais le sort d’une deuxième édition – qu’ils appellent de leur vœu – repose en bonne partie sur la participation qu’ils connaîtront cette année. «On pense vraiment que le nerf de la guerre, ce sont les professeurs», mentionne-t-elle, exhortant ceux-ci à diffuser le message auprès de leurs pupilles.

Et si d’aventure il y avait récidive l’an prochain, le comité organisateur jettera peut-être son dévolu sur un autre instrument, anticipe Anne-Sophie Poulin-Girard.

Détails du concours

Prix

Deux bourses de 250$ (une par catégorie), assorties d’une série de cours privés de percussion ou, dans le cas où les gagnants en suivraient déjà, d’une carte-cadeau chez Twigg Musique

Admissibilité

Être inscrit en quatrième ou cinquième secondaire (1re catégorie), ou au cégep (2e catégorie), pratiquer les percussions comme instrument principal et avoir joué au sein d’un ensemble de musique

Dossier de candidature

Lettre de motivation, lettre de recommandation, extrait(s) audio

Échéancier

Date limite d’inscription: 20 mars; remise des bourses: 17 avril

Pour plus d’info: www.harmoniedecharlesbourg.ca/bourses

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *