Culture
20:30 29 juin 2016 | mise à jour le: 29 juin 2016 à 20:30 temps de lecture: 3 minutes

La galerie Vincent et moi arrive dans le quartier création

ART VISUEL. Après 15 ans d’évolution, à soutenir et développer le talent d’artistes vivant avec la maladie mentale, le programme «Vincent et moi» franchit une nouvelle étape avec l’inauguration d’une toute nouvelle galerie d’art à l’Hôtel 71, au cœur du quartier du Vieux-Port de Québec.

C’est en plein quartier des galeries d’art que s’inscrit ce nouveau partenariat entre l’Hôtel 71, situé sur la rue Saint-Pierre à Québec, et le programme «Vincent et moi» lancé par l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, aujourd’hui CIUSSS de la Capitale-Nationale. L’occasion est parfaite pour célébrer les 15 ans du programme et les 10 ans de l’hôtel.

«La famille Gilbert, les propriétaires de l’hôtel, ont vraiment eu un coup de cœur pour la galerie Vincent et moi, raconte la directrice générale des lieux, Susan Wilkinson. Ils ont voulu l’intégrer dans l’hôtel pour donner une vitrine à tous ces artistes qui allaient au-delà de ce qu’ils avaient fait jusqu’à maintenant.»

Depuis la première cohorte lancée il y a une quinzaine d’été, le directeur artistique de Vincent et moi, François Bertrand, ne peut que constater l’énorme évolution qu’a connue le programme au cours des dernières années.

«Il y a 15 ans, on avait une première cohorte de six artistes qui avaient en moyenne 40 à 50 années d’hospitalisation, rapporte le fondateur du programme. Depuis ce temps-là on s’est développé et on accompagne tous les ans 40 à 50 artistes qui vivent tous dans la communauté.»

Retour à l’origine

«J’ai découvert par hasard des œuvres extraordinaires, convaincu que c’était des œuvres des intervenants. Quand j’ai posé la question et qu’on m’a dit que c’était celles des patients, j’ai été émerveillé, mais en même temps choqué, parce que ça faisait déjà vingt ans à cette époque-là que je travaillais à l’institut et jamais je n’avais vu ça.» François Bertrand a voulu décloisonner ces artistes et montrer leurs œuvres, sans égard à la maladie mentale qu’ils portaient.

La nouvelle venue du quartier création va pouvoir brasser la cage des visiteurs venus admirer les œuvres. «La galerie à l’Hôtel 71, elle va servir aux gens qui veulent acquérir des œuvres et connaître un travail qui peut s’apparenter à ce qu’on retrouve déjà ici, mais qui peut aussi être fort différent de l’offre actuelle dans le quartier», croit le directeur artistique. Elle sera ouverte au public gratuitement tous les week-ends, de 11h à 19h, dans les salles Vieux-Port et Saint-Pierre de l’Hôtel 71. Les cinq artistes exposés seront sur place chacun leur tour pour répondre aux questions des visiteurs.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *