Culture
15:52 27 juillet 2018 | mise à jour le: 27 juillet 2018 à 15:52 temps de lecture: 3 minutes

Velvet Black en première partie de Bryan Adams

La formation rock de Québec Velvet Black ouvrira pour la star internationale Bryan Adams le 2 août au Festivent de Lévis. 

Le groupe a joué au Québec, au Canada et aux États-Unis depuis le début de leur carrière

Photo gracieuseté

Après avoir passé proche de faire la première partie du groupe punk rock Good Charlotte l’an dernier au même événement, le trio de Charlesbourg obtient cette année son laissez- passer pour jouer dans la cour des grands.

«J’avais approché le Festivent en 2017. On était dans la liste des cinq groupes pour jouer avant Good Charlotte mais les gars et leur gérance ne nous ont pas retenus. Alors je suis revenu à la charge cette année et ça fonctionné», explique le guitariste Jesse Mercier.  

Velvet Black se prépare donc à performer devant la plus grande foule depuis leur début il y a quatre ans, où environ 20 000 spectateurs sont attendus. Le batteur Jean-Pierre Parent appréhende la soirée sans trop stresser malgré l’ampleur du concert.

«Il y a moins de pression parce que notre travail est défini: réchauffer la foule pour Bryan Adams en donnant le meilleur de nous-même.»

Cinq jours avant Le Festivent, le groupe aura la chance de tester l’ordre de chanson et sa performance alors qu’il ouvrira pour La Chicane à la Fête de la famille de Saint-Émile le 28 juillet.

«On est déjà prêt et notre show de 45 minutes est rodé. Ça va nous nous donner la chance de nous mettre dans le bain pour le 2 août», ajoute le chanteur et bassiste Mathieu Giroux.

Rencontrer la star?

Pour le moment, rien n’est confirmé. Bien entendu le souhait des membres de Velvet Black est de pouvoir rencontrer Bryan Adams qui selon eux est un homme accessible.

«J’ai entendu dire qu’il était vraiment sympathique et qu’il prenait de son temps pour rencontrer les gens. Alors, nous aurons peut-être la chance de jaser un peu avec lui», souhaite Mathieu Giroux.

Fait à noter le trio a appris un mois avant le dévoilement de la programmation en point de presse qu’ils joueraient en première partie d’une icône mondiale, sans savoir pour qui afin de ne pas ébruiter la venue du rockeur canadien. Comme quoi le hasard fait bien les choses, le nom de Bryan Adams était dans leur liste de souhait.     

Mathieu Giroux, Jean-Pierre Parent et Jesse Mercier

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *