Culture
20:59 10 janvier 2007 | mise à jour le: 10 janvier 2007 à 20:59 Temps de lecture: 3 minutes

Expositions de Chantale Morneau et Jocelyn Blouin

Les premières expositions de l’année 2007 de la Galerie d’art Magella-Paradis mettront en vedette du 19 janvier au 11 février prochain les artistes Jocelyn Blouin et Chantale Morneau.

Les huiles sur toile de Jocelyn Blouin seront présentées dans une exposition intitulée «Urbaines et boréales». Pour sa part, Chantale Morneau installera son petit monde tout en plaisir, en humour et en naïveté sous le titre «Et pourquoi pas?».

Jocelyn Blouin démontre beaucoup d’intérêt pour les scènes urbaines dont la plupart sont éclairées par une lumière hivernale. Il compose ses oeuvres à partir de formes simples où le sujet s’efface et ne devient plus qu’accessoire à ses tableaux.

Ses oeuvres se veulent simples et puissantes à la fois. Elles sont d’abord des images avant d’être des idées et/ou des fenêtres s’ouvrant sur des lieux habitables. Ces derniers, l’amateur d’art peut y marcher, respirer, sentir, ressentir… Ses images se tissent pour amener le visiteur à laisser vagabonder ses pensées.

L’image passionne d’ailleurs l’artiste depuis qu’il a 15 ans. Le dessin et la photo mais davantage la peinture à l’huile lui ont permis d’en explorer les sentiers. Peintre autodidacte, il s’astreint à construire ses tableaux en repoussant les limites de sa créativité.

Chantale Morneau est une jeune artiste qui était initialement partagée entre un attrait pour les sciences et les arts. Elle opte finalement pour la seconde voie en investissant en production théâtrale où elle apprend les procédés de réalisation et de conception de costumes, de décors et d’accessoires.

Son bagage créatif est par la suite enrichi par le dessin d’observation et d’expression, le fusain, la peinture à l’huile, la composition des couleurs et l’histoire de l’art. Elle maîtrise également le modelage, le moulage et la sculpture sur divers médiums. En 2006, elle ajoute à sa démarche des cours de travail à la spatule avec Albini Leblanc.

L’art auquel l’artiste donne naissance parle d’une histoire qu’elle met en scène. Elle entraîne ses personnages dans des situations parfois loufoques, qui peuvent faire rire ou pleurer, sécuriser ou apeurer.

L’horaire d’ouverture de la Galerie d’art Magella-Paradis est le suivant : les vendredis de 19 h à 21 h ainsi que les samedis et dimanches de 13 h à 17 h. On obtient de plus amples renseignements sur ces deux expositions en parlant à Danielle Guimont au 623-1877.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *