Culture
15:30 23 février 2008 | mise à jour le: 23 février 2008 à 15:30 Temps de lecture: 3 minutes

Des insectes à croquer pendant la relâche

Pendant la semaine de relâche, plusieurs activités sont proposées dans la Ville (voir encadré). Une suggestion: pourquoi ne pas aller faire un saut de puce à l’Insectarium de Québec?

Les visiteurs pourront contempler les espèces vivantes et naturalisées, en passant par une dégustation d’insectes pour les plus braves. En fait, il s’agit de grillons enrobés dans le chocolat. L’auteure de ces lignes en a dégusté quelques-uns, et le goût ressemble à du chocolat croquant. L’expérience s’avère amusante.

Diverses activités sont proposées aux jeunes, telles que Rallye qui suis-je?, Fais-moi un Dessin-insecte, J’ai un insecte sur ma tête!, Où va l’insecte? et Des insectes et des hommes.

En cours d’entrevue, la directrice générale de l’Insectarium de Québec, Monick Drolet, a partagé qu’elle aimerait ajouter à son équipe un spécialiste en entomologie.
«Je suis aussi à la recherche de commandites et de partenaires corporatifs. C’est un organisme à but non lucratif», a-t-elle précisé.

Chaîne de collaboration

Directrice en poste depuis deux mois, Monick Drolet avoue que l’ambiance n’est plus la même depuis le décès de l’homme d’affaires Gaston Forgues, qui a insufflé la mise en place de l’Insectarium à Québec. «M. Forgues a imaginé le projet, mais n’a pas pu le vivre. Moi, je veux le vivre», a-t-elle insisté.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’Insectarium de Québec n’est pas en compétition avec celui de Montréal. «Au contraire, c’est un partenaire extraordinaire. Stéphane Le Tirant, un grand ami de Georges Brossard (fondateur de l’Insectarium de Montréal) est venu monter la collection et former mes deux guides. Le rêve de Monsieur Brossard est que tous élargissent leurs horizons et aiment les insectes.»

Cette collaboration s’étend au-delà de Québec-Montréal. L’établissement de la Vieille Capitale veut à son tour donner au suivant.
«On est en train d’aider les responsables de l’éventuel Insectarium à Trois-Rivières», indique Mme Drolet.

Envol automnal

À la fin mai s’ajoutera un nouveau bloc aux espèces déjà en place à l’Insectarium de Québec, soit la collection d’insectes du Québec, que ce soit des papillons, des coléoptères ou autres petites bestioles d’ici.

Une envolée de papillons constituera l’un des événements clés de l’automne. «On aura des trousses de monarques en collaboration avec l’Insectarium de Montréal et le Kansas. On va étiqueter les papillons, ce qui nous permettra de voir ceux qui se rendent à destination au Mexique», décrit-elle avec enthousiasme.

Soulignons que l’établissement, un organisme à but non lucratif, célébrera son premier anniversaire le 12 avril prochain.

Information: L’Insectarium de Québec est située au 335, boulevard du Lac.
(418) 841-2828 http://www.insectariumdequebec.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *