Culture
14:40 19 décembre 2017 | mise à jour le: 19 décembre 2017 à 14:40 temps de lecture: 2 minutes

La double vie de Frédéric Raymond

Frédéric Raymond fait de la recherche en microbiologie à l’Université Laval en plus d’écrire des livres d’horreur à succès. Il a donc deux carrières complètement différentes!

Frédéric Raymond a fondé sa propre maison d’édition, La Maison des viscères.

Photo TC Media – Charles Lalande

Le résident de Charlesbourg participe à un projet collectif chapeauté par la maison d’édition Les Six Brumes. Le projet s’intitule Horrificorama et il regroupe des histoires racontées par 15 auteurs d’horreur québécois. Patrick Senécal, dont la réputation n’est plus à faire dans le milieu littéraire, a signé la préface.

«Mon texte s’inspire de l’horreur créée au début du 20e siècle par Howard Phillips Lovecraft. Je revisite l’histoire d’un lieu méconnu de Charlesbourg, Beaumanoir, aussi appelé Château-Bigot. J’y mets en scène un personnage historique qui a écrit un roman sur l’intendant Bigot, à la fin du 19e siècle.»

Cannibale à Charlesbourg

Ces ouvrages précédents, aussi inspirés de lieux de la région, lui ont valu des nominations aux prix Aurora, Tamarac et Boréal. Pour le prix Tamarac, il saura en mai s’il se démarque des neuf autres finalistes. Le choix revient à l’Association des bibliothèques de l’Ontario et aux enfants qui auront la chance de lire tous les livres des candidats.

«Ce sont de belles surprises. Nous ne faisons pas ce métier pour les récompenses, mais c’est une belle petite tape dans le dos.»

L’un d’eux, Jardin de chair, publié en 2014, raconte la vie d’une cannibale qui habite à Charlesbourg. Rassurez-vous, chers lecteurs, c’est de la fiction! «J’ai revisité les lieux du quartier. La cannibale habitait dans un bungalow. Je voulais montrer que c’était une personne ordinaire, dans un milieu connu, qui vivait toutes sortes de choses», conclut-il.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *