Culture
20:00 29 juillet 2012 | mise à jour le: 29 juillet 2012 à 20:00 temps de lecture: 2 minutes

Scène bucolique au Trait-Carré

Chaque été depuis 17 ans, des amateurs de dessin se réunissent dans un cadre bucolique et inspirant pour s’adonner à l’art du portrait.

« La première année, je ne savais pas que l’événement aurait du succès, mais… », avoue Pierre Lanoie, artiste peintre et animateur de l’activité qui s’est tenue le 29 juillet. La formule est dans le titre : « On se dessine les uns les autres », dans une succession de séances de 20 minutes où l’on change de partenaires. Denis Couture, professeur d’arts plastiques, apprécie cette rotation : « C’est différent des ateliers auxquels je participe habituellement, où il n’y a qu’un modèle ».

Professionnels ou débutants, habitués ou piétons passant par là, ils sont ainsi en moyenne une vingtaine à tâter du crayon sur le site de la Galerie d’art Magella-Paradis. L’animateur se promène d’un îlot à l’autre pour prodiguer conseils, encouragements et blagues. « On essaie de privilégier une atmosphère détendue; c’est déjà stressant de dessiner un portrait en public. »

Aussi la Société historique de Charlesbourg, qui supervise l’activité, invite-t-elle ensuite les participants à un souper champêtre, où chacun apporte son lunch et, gageons-le, sa passion de l’art.

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *