Culture
20:40 5 novembre 2012 | mise à jour le: 5 novembre 2012 à 20:40 Temps de lecture: 3 minutes

Sylvain Tremblay lance son premier livre, La classe de monsieur Sylvain

Enseignant depuis 30 ans et actuellement professeur à l’école de L’Escalade à Charlesbourg, Sylvain Tremblay vient de publier son premier livre intitulé La classe de monsieur Sylvain, édité aux Éditions de la Francophonie. Au fil des pages, l’auteur relate les tribulations d’écoliers en classe de quatrième année et de leur professeur.

L’humour et la réflexion sont les principaux ancrages de ce récit gorgé d’anecdotes. À travers des scènes de la vie quotidienne et parfois banales des écoliers, l’auteur apporte une réflexion sur le rôle de l’enseignant et raconte une année scolaire, rythmée par les saisons.

«J’avais envie d’écrire. Et pour écrire, il faut avoir quelque chose à dire et à raconter si l’on veut que ça soit substantiel. Comme je suis dans le domaine de l’enseignement depuis 30 ans, et que j’ai côtoyé en tout près de 3500 élèves, j’ai décidé d’écrire une histoire en lien avec mes enfants du primaire. J’avais envie de faire un récit de vie où je devenais, comme les élèves, un personnage moi aussi», raconte l’auteur.

Révélations

Et c’est ainsi que Sylvain Tremblay raconte, interprète et prend position sur certaines réalités scolaires. «Par exemple, aujourd’hui dans les écoles, on a tendance à nous envoyer des enfants qui ont des dysfonctions importantes. On greffe un enfant à la classe en essayant de lui donner sa légitimité, mais le plus souvent on désorganise un groupe au complet», confie-t-il. Et c’est bien ces réalités, souvent méconnues que Sylvain Tremblay souhaite faire découvrir. Au fil des pages, l’auteur évoque le quotidien de la classe et révèle également le sien, parsemé de difficultés comme l’intégration des enfants qui, «sans leur médication deviennent parfois difficiles à contrôler. Ou encore, quelques parents indélicats qui vont, à notre insu, porter plainte à la direction de l’établissement scolaire ou à la commission scolaire.» Sylvain Tremblay pose ainsi un regard nouveau sur l’école. «Je veux dédramatiser les choses et rendre notre quotidien drôle», souligne l’auteur.

À la découverte

Cet ouvrage est également un hymne à la découverte culturelle. «J’amène le lecteur en Cisjordanie ou encore en Italie pour permettre à chacun de découvrir des choses.» Pour réaliser ce livre, Sylvain Tremblay a pris des faits saillants de plusieurs années scolaires et en a fait un condensé. «J’ai fait une synthèse d’évènements heureux et moins heureux de trois écoles.» Par cet ouvrage, à la fois humoristique, anecdotique et philosophique, l’auteur rejoint un large public, que ce soit des parents, des enseignants, le ministère de l’Éducation ou encore les commissions scolaires.

La classe de monsieur Sylvain, édité par les Éditions de la Francophonie a été tiré à 500 exemplaires. La sortie est prévue au cours de la semaine. Tarif : 24.95 $ en librairie.

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *