Culture
14:15 6 mars 2015 | mise à jour le: 6 mars 2015 à 14:15 temps de lecture: 3 minutes

Uga, présidente d’honneur de la Grande exposition internationale d’Art Zoom

ARTS VISUELS. La huitième édition de la Grande exposition internationale d’Art Zoom sera présentée du 17 au 22 mars à L’Espace contemporain, sur la rue Saint-Jean. C’est une artiste de Charlesbourg qui en est cette année la présidente d’honneur: Huguette Galarneau – ou Uga pour les amateurs d’arts visuels.

La Grande exposition internationale d’Art Zoom, c’est une dizaine d’artistes internationaux qui se donnent annuellement rendez-vous à Québec pour offrir un échantillon de ce qui se fait actuellement sur le marché de l’art contemporain. Ils viennent, cette année, du Canada, de la France, de la Belgique, du Luxembourg, des États-Unis et de l’Argentine; autant d’horizons qui promettent une belle diversité artistique qui saura plaire aussi bien aux collectionneurs qu’aux amateurs d’art, promet la commissaire de l’événement, Hélène Caroline Fournier.

Signature personnelle

Membre du Collectif international d’artistes Art Zoom depuis cinq ans, Uga y présentera pour sa part six toiles qui mettront en valeur un style qui lui est propre – à un point, même, où il porte son nom: l’ugaïsme. C’est Hélène Caroline Fournier qui, en 2009, baptise cette technique particulière qu’elle relève chez l’artiste de Charlesbourg: «Un mouvement nouveau, dérivé du pointillisme, dans la grande famille des semi-figuratifs», décrit la commissaire. Depuis, Uga a continué d’explorer cette signature personnelle et distinctive, jusqu’à déboucher sur le néo-ugaïsme qui se caractérise par un pointillisme plus relâché et des couleurs plus claires.

Qu’est-ce que ça lui fait, d’avoir un mouvement à son nom? Elle rit: «Je ne réalise pas vraiment. Disons que je ne m’enorgueillis pas de ça», répond celle qui avait bien conscience de proposer quelque chose de nouveau, mais sans pouvoir mettre le doigt dessus. Du reste, avant de chercher à être originale, c’est la création et la liberté d’expression qui l’habitent depuis ses débuts en 1988; elles sont «un leitmotiv et l’essence» de sa créativité, dira-t-elle.

Qu’est-ce qui stimule sa créativité, justement? «Quand je crée, je ne pense à rien. Donc je ne suis inspirée par rien! Je crée même dans le silence, pour vraiment entrer dans mon affaire», explique-t-elle. Uga l’admet: elle est la première surprise des résultats que le pinceau et le couteau – ses outils de prédilection – laissent sur la toile.

Et à l’occasion de la Grande exposition à L’Espace contemporain, ce sera au tour du public de se laisser surprendre par la poésie des formes et des textures de l’artiste peintre.

Tableau de chasse

– Mention d’honneur pour l’ensemble de sa carrière (Collectif international d’artistes Art Zoom, 2013)

– Prix Nouveau mouvement en arts visuels (Art total multimédia, 2012)

– Grandes distinctions pour l’originalité et les valeurs esthétiques et techniques des œuvres «Symboles de vie» et «Planètes en farandoles» (Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec, 2006 et 2007)

Le vernissage aura lieu à L’Espace contemporain (313, rue Saint-Jean) le mardi 17 mars, de 17h à 19h, en présence de certains artistes. La commissaire Hélène Caroline Fournier profitera de l’occasion pour lancer l’ouvrage «Pour une lecture éclairée de l’art contemporain».

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *