Culture
16:33 22 juin 2015 | mise à jour le: 22 juin 2015 à 16:33 temps de lecture: 3 minutes

Programmation estivale bonifiée pour la Société d’histoire de Charlesbourg

ACTIVITÉS. L’été s’annonce animé à la Maison Éphraïm-Bédard. Deux traditions de la Société d’histoire de Charlesbourg reprendront du service: une exposition qui, cette fois, met à l’honneur la 1re Avenue et la rue du Vignoble, et un doublé de concerts champêtres dans les jardins. S’ajoute une nouveauté avec la projection de films d’époque dans le cadre d’un Ciné-lune à la belle étoile.

«C’est une expérimentation avec l’intention de le prolonger, explique le président, René Cloutier. C’est un projet que j’avais déjà imaginé, mais qu’on n’avait pas eu l’occasion de réaliser.» La formule empruntera au ciné-club enrichi de la présence d’Yves Laberge, historien du cinéma, qui présentera et commentera les longs-métrages.

Au programme: L’Atlantide, un film allemand et français de 1932 (21 juillet), Pépé le Moko, paru en 1937 avec l’acteur français Jean Gabin (28 juillet), lequel sera également en vedette dans la version cinématographique de 1934 de Maria Chapdelaine (4 août).

Les projections auront lieu à la brunante, vers 20h30, dans les jardins de la Maison Éphraïm-Bédard où les spectateurs pourront apporter leurs chaises. En cas de pluie, rendez-vous à la salle Pierre-Garon. La contribution est volontaire.

Une exposition à saveur patrimoniale

Cela fait également quelques années que plane le projet d’une exposition sur les maisons de la 1re Avenue. Il aura fallu trois ans de travail à Sabine Rioux pour rassembler quelque 150 photos de résidences «dans l’état où elles étaient en 1950», de préciser René Cloutier alors que la construction de certaines d’entre elles date du 19e siècle.

Quelques photos récentes permettront la comparaison entre avant et après. De quoi raviver des souvenirs d’enfance chez les visiteurs qui auront grandi à une époque pas si lointaine où la 1re Avenue était majoritairement agricole.

Ce passé agricole sera par ailleurs évoqué par la présence de 14 maquettes de maisons patrimoniales de la rue du Vignoble. Collection d’Édouard Kelly qui en a confié la fabrication à un spécialiste, elle donne à voir en miniature ces résidences qui ont encore pignon sur rue à Bourg-Royal, entre deux maisons modernes. Par la bande, c’est aussi un hommage aux Déry, Proteau, Bédard et Paradis, ces familles qui ont bâti la rue.

L’exposition est accessible du 24 juin au 23 août, du mercredi au dimanche, de 10h à 17h. Un guide sera sur place pour accueillir les visiteurs.

Un air champêtre

La programmation estivale prévoit, enfin, deux concerts dans les jardins de la Société d’histoire. Christian Morissette et son ensemble interpréteront les grands classiques du jazz le 5 juillet, alors que Claude Laflamme se produira dans un récital de harpe-guitare le 16 août. Les deux événements commencent à 14h et se déplaceront du côté de la salle Pierre-Garon en cas de pluie. La contribution est volontaire.

En bref

Ciné-lune

21 juillet, 28 juillet et 4 août, vers 20h30

Concerts

5 juillet et 16 août, à 14h

Exposition

24 juin au 23 août, mercredi au dimanche, 10h à 17h

La Maison Épraïm-Bédard est située au 7655, chemin Samuel. Pour plus d’info: 418 624-7745.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *