Culture
14:43 20 juillet 2015 | mise à jour le: 20 juillet 2015 à 14:43 temps de lecture: 3 minutes

Le Trait-Carré en 18 instantanés

PHOTOGRAPHIE. Dans le cadre du 350e anniversaire de fondation de Charlesbourg, la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement présente jusqu’au 30 août une exposition photo mettant en vedette le Trait-Carré. Dans «350 ans – 25 arpents», Jonathan Houle explore en 18 instantanés ce qui fait la singularité du quartier historique.

«Montrer le dialogue entre les diverses époques, c’est le genre de choses qui m’intéresse ces dernières années», explique celui qui a fait de la cohabitation entre l’ancien et le moderne l’un des thèmes de son exposition sur le Trait-Carré. Une cohabitation qui, fera-t-il remarquer, «est quand même assez unique ici».

Le Moulin des Jésuites bordé par le boulevard Henri-Bourassa, l’église Saint-Charles-Borromée qui côtoie la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement, l’enseigne «1856 Verret, Graines, Seeds, Miel et Honey» surplombée par des fils électriques…: autant d’exemples de cette conversation entre le passé et le présent que Jonathan Houle a immortalisée sur pellicule.

Mais il n’y a pas qu’avec l’histoire que les œuvres dialoguent; les lieux représentés flirtent aussi avec les jeux de lumière, se laissant (re)découvrir dans toute leur beauté. Au rythme des saisons, de jour comme de nuit, Jonathan Houle a fait le pari de la variété. Certes, on y retrouvera trois clichés de l’église Saint-Charles-Borromée – c’est «le cœur du quartier», après tout –, mais chaque fois mise en valeur différemment.

Une passion devenue carrière

Pour l’artiste originaire de L’Ancienne-Lorette, il s’agit de sa première exposition d’envergure. L’invitation lui avait été lancée en 2009 par la responsable des expositions à la bibliothèque, qui avait vu ses premières œuvres sur le Trait-Carré. À cette époque, Jonathan Houle venait de découvrir le quartier, désireux de pointer son objectif sur un secteur historique autre que le Vieux-Québec.

Si quelques-unes de ces premières photos se retrouvent dans l’exposition, l’essentiel a plutôt été réalisé entre 2012 et 2014. «J’en ai refait certaines aussi, parce que je trouvais que je m’étais amélioré avec le temps», précise celui qui s’est pris de passion pour la photographie en 2007. Une formation et bien de la pratique plus tard, le Limoulois d’adoption s’en fait maintenant une carrière en se spécialisant dans l’immobilier et le commercial.

«Ironiquement, ça me laisse moins de temps pour des trucs créatifs pour moi-même», avoue Jonathan Houle, qui entend néanmoins continuer à photographier ces paysages et scènes urbaines qu’il affectionne tout particulièrement.

En bref

Quoi: Expo photo «350 ans – 25 arpents»

Où: Salle Reine-Malouin, bibliothèque Paul-Aimé-Paiement

Quand: 26 juin au 30 août

Horaire: En semaine de 13h30 à 17h, et de 18h à 20h; les fins de semaine de 13h30 à 16h30

Pour plus d’info sur l’artiste: portfolio.jonathanhoule.com

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *